Archives

Tous les articles du mois de avril 2017

Il m’a dit d’Edmond Jabès

Publié 27 avril 2017 par Sharon et Nunzi

Un poème trouvé sur FB, mis par un ancien collègue de Sharon – il a pris sa retraite cette année. Il nous a beaucoup plu, j’espère qu’il vous plaira.

Il m’a dit

Il m’a dit :
Ma race est la race jaune.
J’ai répondu :
Je suis de ta race.
Il m’a dit:
Ma race est la race noire.
J’ai répondu :
Je suis de ta race.
Il m’a dit :
Ma race est la race blanche.
J’ai répondu:
Je suis de ta race ;
car mon soleil fut l’étoile jaune
car je suis enveloppé de nuit;
car mon âme, comme la pierre de la loi
est blanche.
Edmond Jabès

Au tas de Pierre en avril

Publié 26 avril 2017 par Sharon et Nunzi

Hippolyte est parti régler ses problèmes fantomatiques, l’illustre écrivain est en France jusqu’au 9 mai, et Percy pensait avoir un peu de tranquillité au Tas de pierres. Un peu. Il avait presque oublié qu’il pouvait avoir de la visite, et pas forcément des fantômes. 

Une soirée de solitude, et pouf ! Le dimanche matin, arrivaient Ben, le vampire métamorphe, Simon, le vampire rouquin et bricoleur, Jonathan et Jaimie, qui dormaient dans l’écurie pour pouvoir se disputer tranquillement, et Tom, qui semblait toujours déprimé. Du coup Paul, ami, de très longue date de Percy et Piper, et spécialisé dans les vampires, a été convié par Percy. Il a déjà effectué une interview de Simon, lui laissant ainsi matière à un formidable article pour le journal de la confrérie des fantômes. Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes ou presque jusqu’à ce que Tom demande :
– Votre argenterie, elle est vraie ?
– Oui, grogna Percy.
– Vous êtes sûr ?
– Zavékargardé le poinçon. (Je vous laisse traduire).
– J’ai donc une grande nouvelle à vous annoncer : l’argent, ça sert à rien contre les vampires.
Heureusement, Percy et Paul ne se laissaient pas impressionner. Il n’empêche que ce cher Tom venait de s’enfoncer une demi-douzaine de couteaux dans le torse. Charmant après-midi en perspective.

Hier, c’était la saint Georges

Publié 24 avril 2017 par Sharon et Nunzi

Et c’est une date que Sharon aime, puisque notre grande prédécesseuse à tous est née ce jour-là, en 1988. Elle était écaille de tortue et blanche, elle avait une soeur jumelle, un caractère dix fois plus affirmé que le mien et un parcours semé d’embûche. « Celle qui en revient », en 1992, a été portée disparue cinq semaines, elle avait perdu trois kilos à son retour, et même quand on a des réserves, cela fait beaucoup. Que lui était-il arrivé ? On ne le saura jamais, si ce n’est que la nuit de son retour, elle a hurlé dans son sommeil, et dut être apaisée dare-dare. Elle a survécu 11 ans à cet événement, avec énergie.

Donc, et parce qu’il y en a marre des disputes sur les réseaux sociaux, parce que tant qu’on est en vie, qu’on a un toit sur la tête, de quoi manger et qu’on est à peu près en bonne santé (n’est-ce pas Paprika ?), on peut tout de même être optimiste ?

Donc (bis), un peu de musique  :

Paprika à l’abri du froid.

Publié 23 avril 2017 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous

Nous sommes dimanche, il fait deux degrés, il a d’ailleurs gelé en debut de semaine et, comme vous pouvez le constater, Paprika, déjà épuisé par les soins qu’il prodigue à Vitamine, a choisi de se mettre à l’abri. Reste à savoir s’il s’est mis à l’abri du froid ou de Vitamine.

Autre solution : se dissimuler courageusement derrière Cerise, toujours un peu fatiguée depuis son opération.

Bon dimanche à tous !

Super Nunzi

Publié 18 avril 2017 par Sharon et Nunzi

Titre largement inspiré par celui d’une émission télé diffusée régulièrement.

Voici donc le courrier qu’aurait pu m’adresser Cerise :

Chère Nunzi,

je t’écris parce que j’ai des difficultés avec mes filles. En effet, Vitamine et Charisma ne cessent de se disputer pour tout et pour rien – la gamelle de croquettes, la gamelle d’eau, l’arbre à chat, la couverture, j’en passe et des meilleures. Que faire ? Ma troisième fille, Givre, est étonnamment calme et s’entend avec tout le monde. J’ajoute que ma fille Vitamine a de fréquentes scènes de ménage avec Hastings, quand elle n’est pas en train de flirter avec une certaine Tamara. 

Merci d’avance pour tes conseils.

Cerise. 

Et vous, que conseilleriez-vous à Cerise ? Non, parce que, les disputes entre les deux chablettes, cela commence à être fatiguant (et Chablis n’a pas vraiment la force de s’interposer).

Joyeux lundi de Pâques du Tas de Pierre

Publié 17 avril 2017 par Sharon et Nunzi

Hippolyte, ex-gendre de Percy, a plongé dans les douves. Moonacre, terre-neuve du neveu de Percy, a plongé lui aussi. En direct du Tas de Pierre, vous saurez tout !

– Je suis persécuté ! s’écria Hippo en claquant des dents.
– Elle a voulu vous sauver, lui dit l’illustre écrivain, du ton dont on parlait à un enfant turbulent qu’il s’agit de ramener à la raison. Vous ne pouvez pas lui en vouloir. Si vous n’aviez pas nagé deux fois plus vite pour tenter de lui échapper, elle ne vous aurait pas attrapé par le bras, et ne vous aurait pas quasiment balancé sur le merveilleux rivage.
– Je vous déteste !
– Merci, c’est souvent l’effet que je fais, précisa l’illustre écrivain, filant des friandises à Moonacre, qui les avait bien méritées. Après tout, elle était aussi trempée qu’Hippo, et avait eu la gentillesse de s’ébrouer très loin d’eux.

– Guillaume ? Oui, Hippo va bien, il est toujours aussi râleur, et refuse de reconnaître ses torts envers son ancien associé, la femme de son ancien associé, ses anciens clercs et d’autres encore dont je n’ai pas idée. Les aïeuls de son ex-associé et ex-ami prennent ceci très à coeur, d’où quelques-uns des petits soucis d’Hippo. Non, pas tous, il ne faut pas attiger, le clan McHornish a aussi son lot de problèmes. Eux ont à coeur de les résoudre. Hippo râle, c’est ce qu’il fait le mieux. Je peine à lui proposer des repas sans gluten, sans sucre et sans lactose. Je lui ai proposé des carottes et des haricots. Ce n’est pas fun, je ne peux pas faire plus.

Joyeuses Pâques – du Tas de Pierre

Publié 16 avril 2017 par Sharon et Nunzi

Comme tout va presque bien dans la félinerie normande (si ce n’est que Charisma et Vitamine, chablettes de compétition, se tapent dessus sans arrêt) et que le tragique événement n’est pas encore survenu, et bien… donnons des nouvelles du Tas de Pierre, dePercy, d’Hippolyte, son ex-gendre et de tous les autres. 

– Guillaume, comment allez-vous ? s’exclama Percy. Oui, joyeuses Pâques à vous aussi. Victoria a-t-elle trouvé beaucoup d’oeuf de Pâques dans le jardin ? Juliette aussi ? Votre soeur conserve son âme d’enfant, c’est bien. Elle a un nouveau compagnon ? Oui, non, je pense que j’ai raté un épisode, j’en étais resté au vegan bio intégral. Ah, vous aussi, vous en avez raté un ? Ce sont des choses qui arrivent.
Les appels au secours ? Non, ce n’est rien, c’est Hippolyte, mon ex-gendre. Je l’ai mis en relation avec les fantômes qui, je le cite, lui empoisonnent la vie, et les explications ne tournent pas à son avantage. Non, il ne risque pas grand chose, j’ai laissé les fenêtres ouvertes, et Simon* est à ses côtés. Enfin, si Hippolyte ne l’énerve pas autant qu’il nous a tous énervés. Ah, je crois qu’hélas, c’est fait : Hippo vient de plonger dans les douves. Je vous rappelle dans la soirée pour tout vous raconter.

*Vampire rouquin et bricoleur, grand ami de Percy.