fée

Tous les articles de la catégorie fée

Les plumes d’Asphodèle – 19 décembre 2015

Publié 19 décembre 2015 par Sharon et Nunzi

Voici les plumes de retour ! Les mots à insérer étaient : Espoir, guimauve, comédie, musique, plage, liaison, mièvre, baragouinage, égalité, classique, chanson, inspiration, balai, (essuie-glace : facultatif), navet, louche, roman, abracadabrantesque (facultatif), amoureux(se) et batifoler.

Etre une fée, ce n’est pas facile, surtout de nos jours ! Ah, du temps d’Honoré d’Urfé et de ses romans champêtres, quand les princes déguisés en berger batifolaient dans les prés et épousaient des bergères (un grand classique), lancer le sortilège Chabada, c’était facile. Pour tous ceux qui ne connaissent pas ce sort, il consiste à faciliter les liaisons amoureuses qui rencontrent des obstacles insurmontables. Un petit chabada en musique apporte un grand coup de balai sur les obstacles. L’espoir revient !

En 2015, je ne me sens vraiment pas à égalité avec mes illustres devancières. Je suis dans toutes les histoires abracadabrantesques, les princes qui cherchent des princes et des princesses, oui, vous m’avez bien suivi, qui cherchent des princesses. Rien de mièvre, et mes collègues dont la guimauve est le quotidien m’envient presque, surtout quand elles ont affaire à une princesse (véridique) qui dit à son prince : « Je t’aime presque autant que les chips au bacon ». Je vous épargne le baragouinage des princes qui ont eu leur console de jeu comme premier amour. On a beau connaître la chanson (moderne), ces petits jeunes manquent sacrément d’inspiration !

Je vous laisse, je file à la plage. Non, je ne suis pas en vacances, je dois rabibocher deux maîtres-nageurs qui n’ont pas encore compris qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. Ensuite, direction le grand restaurant du casino, pour éviter que le chef cuisiner ne jette quelques navets, carottes, cuillères, louches et autres ustensiles sur son second, manière comme une autre de lui montrer ses sentiments.

Il me plaît : il a bien fait d’invoquer la fée Roce.

Il n’y a pas que les loups garous dans la vie

Publié 6 novembre 2015 par Sharon et Nunzi

Il y a les fées aussi !

Pour ce week-end, un petit texte qui met en scène une fée. Toute ressemblance avec une personne existant ou ayant existé ne serait pas forcément fortuite.

– Allo ? Service après-vente « baguette magique » ? Ici la Fée Roce. Cela ne va pas, mais alors pas du tout ! Je suis sur une affaire qui est déjà bien compliquée, je suis avec une certaine Cendre quelque chose : je dois métamorphoser une citrouille en carrosse, des souris en chevaux, des lézards en laquais, et un gros rat en cocher. Et bien votre baguette, elle est foireuse ! Je n’ai pas un carosse, j’ai une barque, les souris sont devenues des bouledogues. Le rat est resté un rat, mais avec la taille d’un cocher ! Quant aux lézards, c’est presque la même chose, si ce n’est que leur livrée apparaît bien. Si les invités du bal ne sont pas trop regardant, leur peau verte et leurs écailles devraient passer inaperçus, on ne regarde jamais le petit personnel. Seulement, il faut bien que je trouve un moyen de l’emmener à ce bal avant la fin de la soirée, sinon, le prince, couillon comme il est, il va retrouver une autre nana, et Cendre devra faire le ménage jusqu’à la fin de ses jours. Un tapis volant ? Mais je ne suis pas en mission avec Aladin ! La baguette me sera livrée par chouette express ? Merci beaucoup !
à Nina moutons automne