Archives

Tous les articles du mois de août 2014

A mes frères !

Publié 31 août 2014 par Sharon et Nunzi

Tous mes frères !

Cacao, qui ressent l’irrésistible besoin de nous voler la vedette :

IMG_1425tandis que Rodéo, Violette et moi-même attendons sagement :

IMG_1426Rodéo se montre très galant envers Violette Désirée :

IMG_1430et Ambrose, mon frère de lait, qui marche, qui marche, et qui marche encore, espère bien guérir :

IMG_1436tandis que je fais mon dernier selfie des vacances :

IMG_1434Bonne semaine à tous !

Les vacances sont finies

Publié 31 août 2014 par Sharon et Nunzi

et les soucis demeurent.

Moïra a des hauts et des bas, Ambrose, des bas et aucun haut, et Givre vient de rejoindre le club très fermé des chats malades.

En attendant des améliorations, voici les photos de la balade parisienne de Sharon :

IMG_1386IMG_1384IMG_1393N’oublions pas le lion qui vit dans ce jardin :

IMG_1399et le bassin qui se trouve en son milieu :

IMG_1391

 

 

 

Et un superbe musée, le musée Cluny du moyen-âge :

IMG_1420Bonne soirée à tous !

Je suis une acrobate !

Publié 30 août 2014 par Sharon et Nunzi

J’aime beaucoup mes deux frères, Rodéo et Cacao. Je dois avouer cependant que, parfois, ils prennent toute la place, ne me laissant que de quoi me tenir en équilibre.

IMG_1421Et hop ! J’ai effectué un retournement parfait !

IMG_1422Je salue maman au passage pendant que Rodéo tente de se retourner  à son tour  :

IMG_1423Voici Ambrose, mon frère de lait, un peu flagada :

IMG_1424Bon week-end à tous !

Retour au Tas de pierre, partie III

Publié 28 août 2014 par Sharon et Nunzi

Tas de pierre 3

A nouveau, Percy se réveilla en sursaut. Bon sang, il gelait au Tas de Pierre. Et on n’était qu’en août. Aucune envie de fendre du bois en cette saison. Par contre, il faisait étonnamment clair et c’était formidable. Clair et froid. Clair ?

– Quelqu’un peut m’expliquer ce qui s’est passé ? rugit Percy. Il avait passé son peignoir fétiche par-dessus son pyjama et avait réuni tous les vampires dans la salle commune.
– Et ne venez pas me dire, reprit-il que vous avez voulu me faire une surprise en installant une baie vitrée sur toute la longueur de la façade.
– Nous même, s’exclama Simon, porte-parole officiel des vampires, nous sommes aussi surpris que vous. Nous cherchons.
Il le dit d’une telle manière que Percy comprit immédiatement qu’il avait une piste.
– Une tentative de suicide de Tom ?
– Non. Il s’est juste empalé cette nuit sur une hallebarde. La routine.
Percy s’étrangla. La routine, oui.
– D’ailleurs, Jonathan a passé une partie de la nuit à le soigner après que Jamie l’a deshallebardisé.
Youpi. Percy cachait sa joie.
– Ne me dites pas qu’il a pris la hallebarde de Jaimie McKellen !
Silence pesant et gêné.
– Sinon, tandis que j’y pense, on a scellé votre nouvelle boite aux lettres.
Pourquoi Percy n’exultait pas de bonheur, franchement ?
– Maintenant, je serai bref : personne ne s’est entraîné au lancer de tronc d’arbre sur la façade ?
Cinq murmures outrés lui répondirent. Ils n’étaient pas doués, mais pas à ce point-là ! Ils ne s’entrainaient que dans la lande déserte et ils ne l’avaient pas fait depuis une semaine. Ils étaient passés à autre chose – surtout Jonathan et Jaimie, en pleine phase de réconciliation.
– Épargnez-moi les détails ! Je veux savoir comment tout un pan de mur du Tas de Pierre s’est effondré.
– Vous avez eu de la chance, dit Benedict, aucune pierre n’est tombée dans votre chambre.
– Il faut prévenir les monuments historiques !
– Kellen Castle est une propriété privée, c’est à nous de prendre en charge… les travaux. Il faut que je prévienne mes enfants. Mais avant tout, je veux connaître votre théorie.
– Elle ne va pas vous faire plaisir. Nous pensons que c’est le monstre du Loch Ness qui a fait ça, en partant en vacances. Officiellement, il n’existe pas…
– Mais nous, nous existons, alors….
– On n’a pas de meilleure idée. Mais on peut vous aider à rebâtir Kellen Castle, avec l’aide de Russell – après tout, il est plus vieux que votre château. Et il connaît bien l’architecture.
Percy assura qu’il réfléchirait. Pour l’instant, il devait rédiger un avis pour annoncer la fermeture de Kellen Castle jusqu’à nouvel ordre, téléphoner à chacun de ses enfants pour les prévenir de vive voix et déménager ses affaires dans l’écurie/chambre d’amis.

tas de pierre 5

Alexander McKellen, fils unique de Percy McKellen, fut pragmatique :
– Pose un panneau : attention, chute de pierres ! Non, tout va bien de mon côté – depuis hier. Là, j’aménage une maison dont le propriétaire a des idées assez originales. Il veut que je perce une fenêtre dans ses toilettes qui sont accolées à sa buanderie pour se sentir moins seul et admirer le séchage de son linge. J’ajoute que la maison n’a aucun escalier intérieur et comporte pourtant deux étages.
Elinor n’était pas encore revenue de son voyage de noces, pas la peine de l’embêter, seul un pan de murs s’était évanoui après tout Gladys s’inquiéta – pour son père. Lavinia voulait venir tout de suite et brûler de l’encens autour du château – puis préparer des gâteaux, si la cuisine tenait encore le coup. Calpurnia partait en randonnée spirituelle avec deux copines du club des Saint-Bernard – et leurs chiens, bien sûr. Elle proposa d’annuler, Percy refusa – il trouvait ses enfants plus en sécurité loin du château.
En fait, il devait surtout s’assurer que personne ne s’approcherait du château, pendant la tentative de reconstruction.

Pont de pierre

Nous trois réunis – 27 août 2014

Publié 27 août 2014 par Sharon et Nunzi

En principe, c’était moi qui devais être photographiée, en train de me reposer nonchalamment :

IMG_1371et de prendre la pose :

IMG_1372

J’ai souvent dit que mes frères étaient collants. Ils sont venus me rejoindre.

FratrieMes frères sont beaux, et notre ressemblance est frappante.

Bon mercredi à tous !

Le temps passe, les amies restent

Publié 27 août 2014 par Sharon et Nunzi

La première photo date de quatre ans, comme vous pouvez le voir au fait que j’ai encore mon oeil droit  et que je suis encore une charmante chaton :

SJe suis avec ma copine Camélia, très calme.

La photo suivante a été prise aujourd’hui :

IMG_1377Camélia est à ma gauche. A sa gauche, devant le transat, sa fille Bella. Derrière nous, mon frère de lait Ambrose.

Bonne journée à tous !

Retour au Tas de Pierre, partie II

Publié 26 août 2014 par Sharon et Nunzi

a_Nina_Scotland_Highl%0d%0a and_Catte_ils_apellen%0d%0a t_ça_Catte_!

Au beau milieu de la nuit, Percy s’était réveillé en sursaut : il avait rêvé que le mariage d’Elinor n’avait pas encore eu lieu ! Il alluma sa lampe de chevet, à tâtons, et relut la carte que les jeunes mariés lui avaient envoyée d’Italie. Rome était magnifique, Venise aussi, Florence itou. Ils étaient très heureux et lui souhaitaient de se reposer, de prendre bien soin de lui. Les parents de James avaient aussi reçu une carte, dans laquelle James enjoignait son père « de ne plus se mettre la rate au court-bouillon ». Baruch avait pris de longues vacances. Dans son bureau. Avec cabinet de toilettes, réfrigérateur et plaque chauffante. Interdiction de le déranger pendant au moins huit jours, sauf urgence. Véronique de Vaudreuilly s’était aussi retirée dans ses appartements, après avoir soigneusement rangé tout le château, et s’être dit, soulagée, que le prochain mariage n’aurait pas lieu avant vingt ans, au moins – à la condition expresse que le fils de Marie-Amélie veuille se marier dans l’Orangerie du château.

Percy avait trouvé un moyen infaillible de se remonter le moral : il regardait un jeu dans lequel des chambres d’hôte étaient en concurrence. Il se réjouissait d’avoir moins de soucis avec ses écrivains en résidence et ses vampires – en alternance. Les écrivains écrivaient, mangeaient, dormaient, allaient se ressourcer dans la lande. Distraction interdite ! Ps de télévision ! Connexion internet minimale, juste pour envoyer le texte et faire de courtes recherches.

Les vampires étaient encore plus simples. Tant qu’ils avaient un congélateur pour stocker la « nourriture », tout allait bien. Le lit ? Rares étaient ceux qui y dormaient. Célia et Rufus appréciaient les fauteuils, Célia par goût, Rufus parce qu’il aimait la regarder dormir, Simon se couchait sur la descente de lit, Benedict préférait le sommet de l’armoire, Jaimie avait viré le contenu du tiroir d’une commode. Seul Tom dormait sur un lit, Jonathan et Russel dormaient rarement – des siècles de traque ne facilitaient pas l’assoupissement.
Les toilettes ? Pour quoi faire ?
Le ménage à fond ? Qui n’a jamais dormi dans une crypte ou dans le grenier d’une maison abandonnée n’a qu’une vague idée de ce que le mot « saleté » signifie. Rares étaient les vampires qui souffraient d’allergie. Quant à prendre un bain… Vous imaginez Dracula en train de prendre un bain ?
– D ans un bouquin contemporain, un des vampires prend un bain avec une tueuse de vampires…
– Je ne lis pas ce genre de livres ! Qui influence les auteurs ? Avez-vous lu l’évolution des vampires dans la littérature ? Avant, on les fuyait, on les évitait, on les neutralisait. Maintenant, on en fait nos copains, nos petits amis, nos maris et femmes, parfois ! On a très envie de les convier à prendre le thé, enfin si tant est qu’ils boivent du thé, bien sûr.
– Nous ne nous en mêlons pas ! dit Simon, en tout cas, pas nous. Disons qu’au XIXe siècle, le but était d’écarter le commun des mortels des vampires, maintenant, on tente un rapprochement, semble-t-il. Si la communauté vampirique souhaite sortir du placard, j’espère qu’elle attendra un peu.

A_Nina_juste_sous_le_kilt_!