Non classé

Tous les articles de la catégorie Non classé

Ici, tout va bien, sauf pour les arbres à chats

Publié 9 juillet 2019 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous

J’espère que vous allez bien, nous, pour l’instant, nous allons assez bien.

Nous avons été vermifugés, Vitamine n’a pas vraiment apprécié, moi, à mon âge, j’ai l’habitude.

Galopin a fait hier une petite visite chez le docteur B***, rien de grave, un petit détartrage.  Lisette, par contre, a modérément apprécié son odeur quand il est revenu et le lui a fait savoir. Pas grave : Galopin a décidé d’un commun accord avec Charmeur de se partager l’un des arbres à chats, lui va en haut, Charmeur en bas, un peu comme sur cette photo.

En revanche, depuis, l’arbre à chats de gauche a chu de la table (oui, oui, celui de Lisette) et hier matin, Sharon ne parvenait plus à ouvrir leur porte ! Ils ne s’étaient quand même pas enfermés à clef ! Non, simplement, l’arbre à chats avait « voyagé » et bloquait la porte. Tentative de fugue ? A voir !

Je vous souhaite à tous une bonne journée !

 

Publicités

Carnet du grand écrivain – 31

Publié 9 février 2019 par Sharon et Nunzi

XXXI Non, mais franchement, je ne vous raconte pas, moi Alexandre, mon cauchemar de la nuit dernière. A ce point là, ce n’est même plus un cauchemar, c’est comme si la réalité faisait irruption dans mon livre. J’ai rêvé, tenez-vous bien, que l’histoire que j’étais en train de raconter était basée sur des faits réels. L’hor-reur absolue ! J’ai même rêvé que Guillaume, le garçon de ferme, était toujours vivant, et qu’il pourrait nous donner une des clefs du mystère. Il faut vraiment que j’arrêter de rêvasser !

Intérieur jour. Retour dans la ferme des Gambelins, pimpante. Hippolyte arpente le séjour, et Emma ne peut que ressentir… Quoi ? Hippolyte, marquis de Carduel, serait-il stressé ?
– Ils inaugurent leurs chambres d’hôte ! Franchement, quelle manie !
– Si cela permet à la ferme de rester vivante… murmura Emma.
– Si vous y tenez ! D’ailleurs, voici les charmants propriétaires, qui ne s’étaient pas vraiment manifestés depuis le début de notre enquête !

Hippolyte ne reconnut personne, il n’avait croisé aucun d’entre eux au cours de leur pérégrination. Ils se congratulaient du travail effectué, ils admiraient l’état du séjour, ils avaient vraiment l’impression d’avoir pris leur revanche.

Un dernier invité entra. Faut-il vraiment que je vous le présente ?

Oui ?

Guillaume, le garçon de ferme des Gamblins. Oui, il a vieilli mais il est bien vivant.

Note de moi-même : je me demande quand même si ce n’est pas un peu trop de le faire revenir. Enfin, venir. Même si, évidemment, dans la vie, on a eu des coïncidences plus énormes. Puis, j’en connais qui ont effectivement racheté la maison dans laquelle leurs parents avaient grandi. Alors…. Par contre, ne pas tomber dans le travers de transformer un « gentil » en un « méchant » – se rappeler que, pendant la guerre, beaucoup de personnes ont cherché simplement à survivre, en attendant que cela passe.