Charmant Charmeur

Publié 20 janvier 2019 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous

Aujourd’hui, je vais vous parler de Charmeur, ce chat qui partage la vie de Galopin et Lisette depuis août. Il est sauvage, puisque né dans la nature, et il a été recueilli par les bons soins de la maman de Sharon (note : trouver un pseudo pour la maman de Sharon.) Bien que cela fasse six mois qu’il est chez nous, il est toujours un peu sauvage, même s’il a découvert le bon usage du bac à litière, des gamelles de croquettes, de l’imprimante pour dormir dessus, et de l’arbre à chats.Il a ainsi désormais compris qu’il pouvait descendre de l’arbre à chats et aller faire ses besoins, personne n’allait lui prendre sa place pendant ce temps.

Voici une photo de lui au sommet :

Le voici, vu de l’autre côté :

Bonne journée à tous !

Publicités

Lisette Galipette est de bonne humeur

Publié 19 janvier 2019 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous

Nous pouvons constater sur la photo que Lisette a presque l’air sereine. Presque. En tout cas, elle n’a pas son regard vivement contrarié qu’elle a très régulièrement. Je vous laisse juge :

Bonne soirée à tous !

Moi, moi et encore moi – janvier 2019

Publié 13 janvier 2019 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous

Le titre de l’article a, je le pense, le mérite d’être clair, il m’est entièrement consacré.

Me voici  sur le canapé, prête pour la séance photo.

Vous pouvez me voir, vu de haut, sur les deux photo ci-dessus. Pour les photos suivantes, j’ai tenu à me faire belle :

Et voilà, la séance est finie. Bon dimanche à tous !

Et à bientôt !

 

L’envers des carnets du grand écrivain – 8

Publié 12 janvier 2019 par Sharon et Nunzi

C’est la rentrée littéraire d’hiver. Si, si. Le grand écrivain, qui a la chance de ne pas avoir publié un seul livre à cette rentrée, en profite donc pour jouer les marmottes, allongé sur le canapé du Tas de Pierre, recouvert par un plaid.

– On ne parle que de deux auteurs, et encore, on parle à peine de leurs livres. Certains journalistes manquent cruellement d’imagination.
– Ou peut-être n’ont-ils pas lu les livres, bougonna Perceval.
– Comment va Guillaume ?
– Il déteste être le sujet de l’enquête au lieu d’être l’enquêteur. Je dis bien le « sujet » parce qu’il hurle si on dit de lui qu’il est une victime.
– C’est bien, c’est la preuve qu’il est capable de réagir. Un peu plus que moi, d’ailleurs : si jamais je me faisais tirer dessus, ce dont je doute parce que ma vie est aussi mouvementée que les plaines de la Beauce…
– Sauf quand vous réveillez des vampires dans une grotte ou des loups-garous en hibernation dans mon cellier…
– je me dis que je serai bon pour une dépression et une incapacité totale à écrire la moindre ligne ! D’ailleurs, après cette pause, je vais me remettre dare-dare à l’écriture, je n’aime pas laisser mes personnages dans une impasse. Je vais même faire mienne cette phrase que vous avez prononcé il n’y a pas longtemps : « Dire que la solution était si prêt !  »

Moi et Sharon

Publié 3 janvier 2019 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous.
Je vous épargne le nombre de photos ratées. Il paraît que je bouge beaucoup. D’ailleurs, j’ai bougé sur la photo, cela se voit.
Voici en tout cas une photo prise ce jour, 3 janvier 2019 :

Bonne journée à tous !

Guillaume Berthier – le retour peut-être

Publié 2 janvier 2019 par Sharon et Nunzi

Le noir, la fatigue, l’immense fatigue.
Il se sentait… presque très bien.
Une étrange sensation, lui qui pouvait très souvent dire qu’il ne se sentait jamais bien.
IL ouvrit les yeux, facilement. C’était la première fois qu’il les ouvrait aussi facilement après un incident incluant lui et un projectile de type balle. Mais c’était aussi la première fois qu’il se réveillait avec le médecin légiste au pied de son lit. Par réflexe, il regarda. Oui, c’était bien un lit, non une table d’autopsie.
– Un incident de chasse ?
Guillaume se dit que, la voix, ce n’était pas ça. Ce n’était jamais ça, en fait.
– Non, pas vraiment. A moins que les chasseurs ne soient équipés de Beretta, ce dont je doute fort.
Guillaume décida de sombrer dans le sommeil le plus profond qui soit.

– Vous pouvez vous vanter de nous avoir fait très peur.
Guillaume ouvrit à demi les yeux. Oui, c’était bien Perceval McKellen qui lui parlait ainsi.
– Je ne vous expliquerai même pas comment il est possible que je sois là, à votre chevet. Je vous laisse deviner ! sachez seulement, scrugneugneu, que vous avez failli y passer ! Si une vaillante bergère allemande mixée labrador n’avait pas senti votre piste, je ne sais pas si nous aurions cette conversation. Alors je sais que vous n’aimez pas les chiens, pas trop, mais je serai vous, j’offrirai un quintal de croquettes à Gésounette, la bestiole poilue qui vous a mis la patte dessus !

Bonne année 2019 !

Publié 1 janvier 2019 par Sharon et Nunzi

Nous vous souhaitons, ma tribu et moi, une bonne année 2019 !

Etre à l’abri, être en bonne santé, avoir de quoi manger, être stérilisé(e) voilà ce que je souhaite à tous les félins.

Pensées particulières pour Charisma qui nous a quittés cette année. Malgré sa disparition, j’ai continué à faire des étirements sur le griffoir, comme elle me l’avait montré.

Pensées particulières aussi pour Charmeur, qui est arrivé dans notre tribu cette année. Il est en bas sur la photo, avec Lisette au-dessus de lui, et Galopin à droite.

Pensées également pour toutes les associations qui se démènent jour après jour pour les animaux de toutes sortes. Pensez aussi à eux en 2019 !