Pompadour va bien.

Publié 3 août 2021 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous
Pompadour va bien, ce qui résume bien la situation, et ses troubles digestifs semblent être terminés également.
Je pense cependant que Sharon aimerait bien dormir, parce qu’elle est fatiguée.
Mais Pompadour va bien, toute la tribu aussi. Elle sait ce qu’elle veut et a fait comprendre à Sharon qu’elle souhaitait être transféré dans un autre panier, ce qui fut fait, et elle en est très contente – cela a eu lieu pendant que Sharon tape cet article.
Lilas, sa soeur, toujours férue de sport, dort au sommet de la bibliothèque.
Je note cependant que les deux membres de la tribu qui ont été vermifugées aujourd’hui boudent.
Bon mardi à tous.

Pompadour ? Elle va mieux et elle est fatiguée.

Publié 2 août 2021 par Sharon et Nunzi

Bonsoir à tous
il est 22 h 37 et là, on peut dire que Pompadour va bien.
Elle dort, elle a bien mangé, et elle se fait belle, elle fait belle aussi celui qui est tout prêt d’elle et qui ne lui ressemble pas du tout, elle est malgré tout très fatiguée.
Par contre… je ne veux pas avoir l’air de me plaindre, mais quand j’ai des gaz, je ne fais pas des bruits de trompette ! La première fois, je vous assure, cela étonne. La seconde fois, on s’y fait. La troisième, on se résigne – et on essaie de se boucher le nez. Déjà qu’avec Séréna et Griselda, qui se sont prises de passion pour une de mes balles à grelot, j’essaie de me boucher les oreilles, alors je crois que le tableau est complet.
D’après le docteur B***, pas de signe d’infection, nous faisons le point demain à 14 heures et nous sommes optimistes.

Si nous écoutons Pompadour…

Publié 2 août 2021 par Sharon et Nunzi

Si nous écoutons Pompadour, tout va bien.
Elle ne voit vraiment pas pourquoi Sharon panique.
D’ailleurs, seule Sharon panique.
Pompadour est cependant en semi-isolement.
Elle retourne chez le docteur B*** à 17 heures.
Sauf amélioration miraculeuse de la situation qui, entre 13 h 30 et 14 h 30 fut vraiment compliquée.
Pompadour est zen.
Pas nous.

Ecriture – les louveteaux – 1er aout 2021

Publié 1 août 2021 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous
La journée ici fut compliquée, la nuit le sera aussi, et en ce moment, Sharon aimerait être à Beauval à attendre la naissance des bébés pandas, parce qu’elle estime que ce serait plus reposant. Cependant, alors que la nuit sera longue, une idée de texte lui est venue, inspirée par des faits réels et une lecture récente.

– Eh oh, les louveteaux, ou plutôt les loups adultes maintenant.
Je m’adresse à ceux qui étaient en 6e en 2013.
Oui, vous vous souvenez de l’auteur qui était venu nous rendre visite ?
Oui, celui qui avait fait une dépression nerveuse après vous avoir rencontré et n’a pas écrit une ligne pendant deux ans.
Figurez-vous que je viens de le croiser.
Ah, non, je ne lui ai pas dit qui j’étais. S’il nous a enfin oublié, c’est plutôt une bonne nouvelle.
Vous vous souvenez cependant qu’il ressemblait à s’y méprendre à un notaire du point de vue de sa tenue vestimentaire et de son humour ?
Pardon Mathilde ? Quel humour ? C’est bien ce que je disais, il n’en avait pas.
Je ne sais pas s’il en a désormais, je peux simplement vous dire qu’il est tatoué, piercé, et qu’il a désormais le look pour jouer dans Sons of anarchy, l’une des séries préférées de la maman de madame Cobert.
Non, nous ne sommes pas responsables d’une telle transformation. Du moins, je l’espère.

Nouveau message personnel pas codé

Publié 1 août 2021 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous
Devait paraître aujourd’hui la dernière page de la nouvelle Guillaume Berthier.
Elle est écrite, il suffit de la relire.
Seulement, après le passage chez le docteur B*** hier, nous savons qu’un espèce de compte à rebours est déclenché.
Donc pour être plus clair, sois Pompadour va mieux aujourd’hui et demain matin, soit elle devra se faire opérer.
Nous espérons que tout ira bien.

Breaking news – 31 juillet 2021

Publié 31 juillet 2021 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous
Je suis en train d’essayer de dormir, parce qu’après la soirée d’hier, c’est dur.
23 heures et quelques : quelqu’un a osé (Serena, soeur de Chanel) uriner abondamment sur le plaid rose de Galopin, plaid qui était posé sur la banquette du salon. Je ne vous raconte pas :
– le traumatisme de Galopin ,
– le travail de Sharon qui a dû tout laver et nettoyer.
Bonne nouvelle : ce matin, le plaid est sec, et Galopin va mieux. Par contre, on ne sait toujours pas ce qui s’est passé dans la tête de Séréna.
Pendant ce temps, il en est qui s’agite :
– Un, deux, trois roulade ! Un, deux, trois, roulade !
Je ne les vois pas, et pourtant, ils parviennent à me fatiguer. Les chatons, je vous assure !
PS : je nomme « chaton » tout chat âgé de moins de deux ans.

Célestine a dix semaines !

Publié 31 juillet 2021 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous
Je reviendrai plus tard sur la nuit agitée qui fut la nôtre et sur le réveil en fanfare dont nous avos gratifié Sharon ce matin.
L’important est que Célestine a dix semaines ce matin !
Elle est toujours aussi intrépide, elle adore jouer, elle profite bien de sa balle à grelot – il faudrait être sourd(e) pour ne pas l’entendre.
Par contre, la maman de Sharon trouve que Célestine ne mange pas beaucoup, elle « cale » très vite. Comme elle est très en forme, nous ne nous inquiétons pas.
Voici Célestine et Nougat, sa maman, sur l’arbre à chat de Lisette :


Ce n’est pas que Célestine est un peu endormie, c’est que Célestine vient tout juste de téter sur les photos.

La photo ci-dessus a été prise un autre jour, alors que Célestine dormait seule sur l’arbre à Chat. Dès qu’elle voit l’appareil photo, elle ne tient pas en place.

Bon samedi à tous, je suis en train de jouer et j’espère un second petit déjeuner.

Les jumelles, soeurs de Chanel et Grisby.

Publié 28 juillet 2021 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous
Certes, la photo n’est pas récente : les soeurs de Chanel et Grisby tiennent à préserver leur anonymat.
Même grandes, la ressemblance est toujours aussi grande.
A gauche, Séréna, qui doit son prénom à sa sérénité, à droite, Griselda, qui doit son prénom à son immense ressemblance avec son frère Grisby. Portant les jumelles, avec un pull rose, Sharon.

 

Bonne soirée à tous.

Guillaume Berthier – juillet 2021, partie 6

Publié 28 juillet 2021 par Sharon et Nunzi

Guillaume avait cependant une piste, mais il se gardait bien d’en révéler la teneur à ceux qu’il interrogeait. Seul son adjoint était au courant, et il le disait lui-même : cela se tenait. Pour l’instant, il interrogeait Christophe de Fournier, le fils du libraire, et, il ne savait pas pourquoi, sa tête lui disait quelque chose.
– Normal. Je suis le compagnon de Loïc, le maire de Sacaille.
Tout s’éclaircit subitement dans l’esprit de Guillaume.
– Ce que je vous dis là, vous ne le lui répèterez pas ?
Guillaume dit que non, bien, enfin ! Ni à son père.
– Oh, mon père, je m’en fiche, il est au courant. Non, je suis là encore huit jours – si ce n’est plus. C’est le temps que Loïc se remette de ce qui s’est passé à Sacaille le 14 juillet.
Guillaume ignorait ce qui s’était passé.
– Vous avez bien de la chance. Le correspondant du Canard local et les participants ont préféré se taire, je suppose. Disons que le correspondant a été très très traumatisé. C’était le traditionnel tir au canon du 14 juillet dans la cour de la mairie de Sacaille. Alors on ne sait toujours pas comment Jean-Robert a fait pour rater son coup, mais son tir a détruit le pilier droit du portail de la mairie, qui s’est effondré, forcément. Loïc a été très secoué, tellement secoué que sa soeur l’a pris sous son aile et qu’il est chez elle, dorloté par elle et par ses nièces chéries.
– Et sa soeur ne vous aime pas.
– Si, si, Lise-Urielle m’aime bien. Ses filles aussi. Mais elles mangent uniquement du vert !
– Elles sont végétariennes, comme leur frère.
– Non, elles ne mangent que des aliments de couleur verte, même au petit déjeuner ! Elles avalent une boisson lait d’avoine avec du thé matcha dedans, c’est affreux ! Rien que l’odeur, j’ai mal au cœur. Le midi, souvent, c’est brocoli, sa nièce en raffole ! Elle colle de la menthe partout ! Bref, mon père a une sciatique douloureuse, c’est vrai, qui nécessite mon aide pour tenir la librairie, c’est faux, mais ça a marché ! Pendant que Loïc se retape à coup de thé vert, je me retape à coup de pommes de terre.
Chris (seul mon père m’appelle Christophe) exposa une idée qu’il avait eu. Bizarrement, elle rejoignait la théorie et les indices recueillis par le commandant, mais chut ! Leurs cogitations furent interrompues par un « bip » strident. Chris avait reçu un sms du maire de Sacaille. Il sourit. Il le partagea avec Guillaume :
« Je rentre à la maison. Je fais des frites. »
Le retour à l’essentiel.