Goûter du dimanche 15 octobre 2017

Publié 15 octobre 2017 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous
Le mois passé a été difficile.
La semaine passée a été difficile, plus que vous ne sauriez l’imaginer du côté félin. Disons, en terme périphrase, que Chablis doit se sentir moins seul là où il est, même si cela ne console personne.
Bref, pas vraiment le temps de faire quoi que ce soit d’innovant en cuisine pour Sharon.
Voici donc la photo du goûter du jour. Je ne crois pas que Clément en voudra à Sharon de poster les photos de ses cookies. Sinon, le brownie est « tout simple ».

Publicités

La ,journée de madame Cobert au pensionnat

Publié 13 octobre 2017 par Sharon et Nunzi

Il est 8 h 20. Madame Cobert gare sa voiture en toute discrétion sur le parking du pensionnat. Juste quelques branches de froissées (et non cassées) : tout va bien.

8 h 30 : madame Cobert passe avec sa troupe de louveteaux. Elle est presque bien rangée, quelques retardataires se perdent (Valère Sganou, pour ne pas le citer).

8 h 40 : Un des louveteaux a pris sa table sous le bras et a changé de place. Il n’y a pas à dire, il est costaud.

8 h 50 : Clovis proteste. Ne touchez pas à l’étagère, c’est sa maison screugneugneu !

9 h 00 : Luka a poussé un hurlement. Madame Cobert tient à rappeler qu’hurler à la lune en plein cours manque cruellement de discrétion. Luka s’excuse, s’était un accident.

9 h 10 : Marine a assommé César, son frère jumeau « vraiment trop bête ». Qui a eu l’idée de les mettre dans la même classe ?

9 h 20 : Valère a le nez sur la copie de son voisin. Non, il ne triche pas, il se renseigne.

9 h 30 : le cours est fini, tout le monde est soulagé, sauf que…
« Madame, je vous assure, c’était un lièvre ». Clément a cru voir – et bien, un lièvre – et a heurté violemment son voisin, qui était en train de roupiller sur le radiateur.

Courage : plus que six heures de cours.

Retour à l’écriture – des nouvelles du Tas de pierre

Publié 7 octobre 2017 par Sharon et Nunzi

Comment vont Percy, fier highlander et Alexandre Legrand, illustre écrivain ? Vous le saurez en lisant les nouvelles que Percy donne à Guillaume Berthier

Coucou Guillaume
Tout d’abord, ravi de savoir que tout va bien pour toi. Comme quoi, parfois, il faut avoir le courage de changer de voie professionnelle. Merci également pour les photos d’Aliénor, elle ressemble beaucoup à sa maman.
Ici, rien de spécial à signaler. il pleut, la distillerie se porte bien, le journal des chasseurs de fantôme aussi.
Notre illustre écrivain va beaucoup mieux. Il a pris la décision de ne plus être romancier et il se sent « libéré, délivré » depuis qu’il ne se sent plus dans l’obligation d’écrire un nouveau roman. Du coup, il profite de la vie, fait du yoga, de la cuisine – il nous a bien aidés pour les confitures de la saison – et même de la couture. Et bien sûr, il écrit l’histoire d’un homme qui a pris conscience que le dernier roman publié resterait à tout jamais le dernier. En bref,il écrit toujours, mais sans plus penser à être publié.
@bientôt
Perceval James Andrew McKellen

Hommage à Chablis 2000-2017

Publié 30 septembre 2017 par Sharon et Nunzi

J’ai tardé à rédiger cet hommage, puisque Chablis nous a quittés depuis quelques semaines déjà. Mais ce n’est jamais facile à rédiger.

Chablis est arrivé à la maison alors qu’il avait deux mois. Il était accompagné par deux soeurs et un frère, aussi noirs qu’il était blanc. Après avoir nommé Calista, Gitane, Ricky Martin, Nina (qui ne se nommait pas encore Sharon) choisit le prénom de Chablis pour le chat blanc.

Rien à signaler pour les premières années, Chablis fut stérilisé vers l’âge de sept mois, comme ses frère et soeurs. La grande épidémie de 2003 emporta Gitane et Ricky Martin.

Puis vint l’arrivée de Lassie, en 2007. Elle était très sympa, mais elle était surtout allergique aux chats blancs. De quoi maintenir la forme de Chablis ! Voici une photo qui date de février 2007, Chablis a alors six ans et demi, presque sept :

2009, année de la grande bagarre de Chablis, qui fit prendre un rendez-vous un samedi pour lui. Ce fut sa seconde opération pour « crever l’abcès ». Il fut mis sous haute surveillance pendant plusieurs jours. Il ressortit cependant, guéri et toujours prompt à se promener, à chasser, et à se faire un peu adopter par les voisins.

Vint l’année 2012 et ce que l’on prit pour des blessures à l’oreille. Il s’agissait en fait d’un carcinome, cancer de la peau, qui nécessita l’ablation des deux oreilles, cinq semaines de colerette et l’interdiction de sortir sauf étroite surveillance. De fait, il revint avec un abcès à la cuisse en décembre 2012 – n’anticipons pas. Voici une photo d’août 2012, après la cicatrisation de ses oreilles. Chablis vocalisait fréquemment

J’avais deux ans à l’époque, et Chablis est devenu mon professeur officiel de sieste. Nous nous sommes rapprochées, moi qui avais été très peu ami avec des chats auparavant – j’ai depuis appris à vivre au milieu de la tribu. Voici une de nos siestes, en février 2016 :

Nous avons aussi des conversations sérieuses  :

Nous regardions aussi parfois la télévision ensemble, enfin Chablis surtout :

Il faut dire que nous nous sommes officiellement mariés le 1er juin 2013, avec moults invités et les photomontages d’Asphodèle :

Le même mois, les chablettes sont arrivés et là, une autre histoire commence.

Ces mini boules de poils, nées dans un atelier de menuiserie désaffectée, allaient devenir les plus ferventes admiratrices de Chablis.

Chablis nous a quittés, mais nous ne l’oublierons pas.

Hommage : Paprika

Publié 17 septembre 2017 par Sharon et Nunzi

Voici le billet consacré au premier de nos deux disparus : Paprika, mon frère de lait.
Il est né en mars 2010. Alors qu’il attendait tranquillement la sortie de son placenta, c’est sa petite soeur Brésilienne qui est née. Les petites soeurs, parfois, c’est fatiguant (surtout Brésilienne).
Puis Espéranza ma mère-chatte nous a quittés en avril 2010, et Venise, la maman de Paprika, a pris le relais pour moi et Cacao, mon frère. Nous sommes ainsi devenus frère et soeur de lait.
Paprika, c’est le chat sans problème, qui est copain avec tout le monde, surtout avec ceux qui ont des problèmes de santé plus ou moins grands, plus ou moins grave. Il était proche de sa soeur bien sûr, qui, après un arrêt cardiaque à l’âge de trois semaines, n’avait plus vraiment toute sa tête, ni sa coordination entre les quatre pttes, mais aussi de son grand pote Ambrose, de Koala, de Rodéo mon frère et de Violette Désirée, que vous retrouvez sur cette photo : il a quatre ans sur cette photo, Violette cinq (Roudoudou et à gauche).

Contrairement à d’autres chats, Paprika n’avait rien contre le fait d’être pris en photo. Le voici en 2012, avec Koala :

Le voici en gros plan, avec Violette Désirée en arrière-plan :

Une vie calme et paisible, donc, jusqu’en février 2016, et l’ablation d’une tumeur dans le sinus gauche. La photo ci-dessous a été prise juste après son retour de l’opération.

Vous noterez, bien sûr, que c’est Violette Désirée qui reste près de lui :

Puis vinrent la pelade, et la rechute en octobre 2016, avec une tumeur dans la mâchoire inférieure droite, et le combat sans relâche jusqu’au 12 septembre. Violette Désirée nous avait quitté le 5 février. Voici l’une des dernières photos de Paprika, prise pendant la canicule.

Je n’ai garde d’oublier ce moment de tendresse entre lui et moi. Et c’est ce qui conclura cet article.

Un peu de musique – Ricky Martin

Publié 17 septembre 2017 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous
J’avais annoncé que je ferai un autre article musical, manière de reculer encore la rédaction des deux articles hommage à venir.
J’ai donc cherché une chanson à poster aujourd’hui, et après avoir réfléchi, j’ai pensé à celle-ci :

Le frère de Chablis s’appelait Ricky.
Bon dimanche à tous.