Carnet du grand écrivain – 23

Publié 20 octobre 2018 par Sharon et Nunzi

Hippolyte décide de faire prendre l’air à Emma qui, à ses yeux, semble nettement plus combattive que lors de leur rencontre. Une amélioration certaine. Charles resta à compulser encore et toujours les actes – plus qu’une passion, un mode de mort.

– Vous ne vous êtes jamais promenée par ici.
– Je ne quittai pas ma mère, qui ne quittait pas les lieux où elle travaillait, sauf pour m’envoyer, et encore à l’école.
– Donc, vous n’avez jamais exploré le versant est de la ville.
– Ni le nord, ni le sud, je me suis toujours dirigée vers le centre, où se situaient les commerces.

La campagne était belle, l’automne posait ses touches orangées sur la campagne, sans que le froid se fasse encore trop sentir.
– Et vous, Charles-Marie ?
– Je pourrai tenir les mêmes propos qu’Emma. Notre ferme était sise sur les hauteurs de Cléry. Quand j’ai commencé mes études de médecine, ma mère a acquis une vaste demeure dans le coeur de la ville – dans une rue très prometteuse puisque s’y trouvaient également une étude de notaire et une pharmacie. Notre terre était vaste, et nous ne fréquentions guère les autres propriétaires terriens – vous l’aurez compris, mes parents n’exploitaient pas leurs terres eux-mêmes. J’ai continué, longtemps, à les gérer, avant de les vendre pour léguer le produits des ventes à mes enfants et leur éviter ce fardeau. N’oubliez pas que cette ville est coupée en deux.
Hippolyte sursaute.
– Je suis bien aise de vous apprendre quelque chose. Les deux parties ne furent solennellement réunis qu’en 1920. Hippolyte, vous sursautez beaucoup pour un fantôme.
– Nous tenons peut-être un début d’explication pour les deux actes de naissance d’Emma. Mais ce n’est pas ce qui m’a surpris.
Devant eux, au fond de la vallée, se tenait la réplique exacte de la ferme des Gambelins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :