Archives

Tous les articles pour la journée du 16 juillet 2021

Guillaume Berthier – juillet 2021 – 4e partie

Publié 16 juillet 2021 par Sharon et Nunzi

Si, si, Guillaume Berthier était désormais à fond dans son enquête. Grâce à de savants calculs (du moins, c’est ce qu’il avait dit à son adjoint), il avait déterminé que les lycéens qui avaient fait du lavoir municipal leur point de chute, leur point de rencontre, leur point de beuverie aussi, avaient une vue imprenable sur la fenêtre de la salle dans laquelle la statue avait été volée.

Le seul et unique « témoin » qui avait pu être trouvé n’était pas très frais, en dépit de son jeune âge – dix-huit ans, qu’il avait fêté en consommant des substances illicites pour lesquelles il subirait un nouvel interrogatoire quand il serait sorti de l’hôpital où ses parents l’avaient envoyé dare-dare. Ses dernières paroles avaient été « tout plaquer pour élever des licornes ».

Non, parce que… le témoin (appelons-le Bastien, tant pis pour lui) avait dit que le voleur portait un costume de Batman et était monté sur une licorne à oreilles roses, alors que son complice, qui portait un costume d’Iron-Man, montant une licorne aux oreilles vertes. Limpide.

– Ce n’est pas que cela ne nous aide pas. L’on peut cependant retenir que le voleur avait un complice, qu’ils étaient sans doute vêtus de noir et de rouges.
– Et pour les licornes ?
– Suivez-moi.

Le commandant amena son adjoint au lavoir. Là, étaient garées les voitures du voisinage. L’une d’elles avait, accroché au rétroviseur, une petite licorne en peluche et un mini-Batman.
– Si vous regardez de très près, vous verrez que les oreilles sont roses. Non, je n’accuse pas le propriétaire de la voiture d’être le voleur, je vous rassure tout de suite. J’ai simplement trouvé la source d’inspiration de notre charmant adolescent.
– Et à qui appartient cette voiture ?
– Au directeur du cinéma de la ville. Venez l’interroger avec moi. Par acquit de conscience, entendons-nous.