Un peu d’écriture – Jean-Aymard de Fournier II

Publié 15 juin 2020 par Sharon et Nunzi

J’ai réouvert ma librairie – bien sûr. Et j’applique des règles très strictes : je porte une visière, et tous les visiteurs sont priés d’avancer masqués. Les livraisons tardent, les clients se plaignent gentiment, ils se doutent bien que je ne fabrique pas les livres moi-même.

Depuis le déconfinement, je peux enfin revoir mes deux fils sans problèmes, si ce n’est qu’eux n’ont pas très envie de me voir. Non, je ne suis pas pessimiste, je suis réaliste, je leur aurai « trop » mis la « pression ». Je n’allais pas me refaire, je suis catholique et royaliste – même si je trouve les prétendants au trône de France… Non, là, je garde mon opinion pour moi, je serai indécent. Je la résumerai simplement en disant qu’ils ne sont bons qu’à remplir les pages des magazines people que je lis quand je suis chez le coiffeur.

Bref, mon fils aîné, Audric je-déteste-mon-prénom vit à Paris avec femme et enfants, et me fait la grâce d’une visio de temps en temps. Il est graphiste, et je ne comprends rien à sa « vocation », si ce n’est qu’il met un point d’honneur à ne jamais lire autre chose que l’écran de son téléphone. Je lui ai suggéré de télécharger légalement des livres sur son appareil, il m’a regardé comme si j’avais insulté son téléphone et sa foi en la modernité.

Mon fils cadet vivait non loin de chez moi. « Vivait », parce qu’il en a profité pour me rendre le logement que je lui prêtais et pour aller emménager chez son …. son… enfin bref, son ami de cœur (non, parce que « son compagnon », c’est trop tôt, et « son amoureux », pour moi, c’est gnan-gnan). J’ai donc dû apprendre à connaître ce « Loïc », plus âgé de dix ans que mon fils, et professeur d’économie dans le lycée de la ville où se tient ma librairie. Dire que j’ai peut-être croisé ce malotru. Oui, malotru, parce que, pour moi, il eut fallu que je fusse officiellement présenté à lui avant qu’il envisageât la vie commune avec mon fils. Ma largeur d’esprit a des limites, j’ai été mis devant le fait accompli.

Certes, il lit. Certes, il fait de la politique, puisqu’il est maire de la commune où il vit – Sacaille, tout un programme, un village d’un millier d’habitants. Certes, il est végétarien. Mais, et mon mais est énorme, il a intérêt à légaliser sa situation avec mon fils – être maire n’empêche pas de se marier.

8 commentaires sur “Un peu d’écriture – Jean-Aymard de Fournier II

  • Bonjour, je voulais vous présenter mon 3ème roman félin « TROPIQUE DU CHAT » (ISBN: 979-10-348-1430-5 / Christine LACROIX) qui vient de sortir chez Evidence éditions. Il est disponible en broché et en ebook en librairie, chez la boutique évidence ou sur les sites en ligne : https://www.amazon.fr/dp/B084NYFSRL/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1 C’est un voyage exotique sur l’île papillon. Vous y découvrirez les paysages, la faune et la flore de la Guadeloupe avec pour guide Toussaint Louverture, un chat créole. Un road movie antillais qui vous emporte loin de chez vous. En voici le résumé : Toussaint Louverture est un général de cavalerie né en 1743 à Saint-Domingue. En 1791 il posa la première pierre d’une nation noire indépendante en Haïti. Toussaint Louverture c’est aussi le héros de «Tropique du chat». Un «Cat-ribéen» qui raconte son île d’azur et de jade à travers ses yeux de félin. Blanchette est une petite chatte métropolitaine qui vit sa deuxième vie en gris, et rêve de lapis-lazuli et d’émeraudes. Sept mille kilomètres d’océan les séparent. Mais le destin se moque des distances… Un extrait est à lire sur mon blog félin : http://chat-pitre.over-blog.com Colonne en bas à droite, dans « MES ECRITS ». Portez-vous bien. AMICHAT. CHRISTINE LACROIX

  • Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

    %d blogueurs aiment cette page :