L’envers des carnets du grand écrivain – 8

Publié 12 janvier 2019 par Sharon et Nunzi

C’est la rentrée littéraire d’hiver. Si, si. Le grand écrivain, qui a la chance de ne pas avoir publié un seul livre à cette rentrée, en profite donc pour jouer les marmottes, allongé sur le canapé du Tas de Pierre, recouvert par un plaid.

– On ne parle que de deux auteurs, et encore, on parle à peine de leurs livres. Certains journalistes manquent cruellement d’imagination.
– Ou peut-être n’ont-ils pas lu les livres, bougonna Perceval.
– Comment va Guillaume ?
– Il déteste être le sujet de l’enquête au lieu d’être l’enquêteur. Je dis bien le « sujet » parce qu’il hurle si on dit de lui qu’il est une victime.
– C’est bien, c’est la preuve qu’il est capable de réagir. Un peu plus que moi, d’ailleurs : si jamais je me faisais tirer dessus, ce dont je doute parce que ma vie est aussi mouvementée que les plaines de la Beauce…
– Sauf quand vous réveillez des vampires dans une grotte ou des loups-garous en hibernation dans mon cellier…
– je me dis que je serai bon pour une dépression et une incapacité totale à écrire la moindre ligne ! D’ailleurs, après cette pause, je vais me remettre dare-dare à l’écriture, je n’aime pas laisser mes personnages dans une impasse. Je vais même faire mienne cette phrase que vous avez prononcé il n’y a pas longtemps : « Dire que la solution était si prêt !  »

4 commentaires sur “L’envers des carnets du grand écrivain – 8

  • Répondre

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

    %d blogueurs aiment cette page :