Carnet du grand écrivain – 27

Publié 24 novembre 2018 par Sharon et Nunzi

Le grand écrivain était en train de travailler quand il entendit distinctement.
– Je suis une buse, je suis véritablement une buse, mais comment n’ai-je pas compris plus tôt ce qui aurait dû me crever les yeux ? J’avais l’évidence là, mais alors là et pfuit ! rien.
Le grand écrivain attendit la suite, qui ne vint pas.
– Hippolyte, il est déjà très embarrassant de vous entendre prendre la parole alors que c’est de MON roman dont il s’agit, mais au moins, ne me faites pas languir, qu’avez-vous découvert ?
Encore le silence.
– Rien, non, c’est… sur le coup, j’étais très fier de moi, je me disais que c’était LA solution, l’évidence pour laquelle Emma était littéralement morte de peur en voyant le visage de son visiteur.
– Le voir couvert de sang aurait pu suffire, non ?
– Non, répliqua, sur un ton presque alangui, Hippolyte. La guerre était déclarée, donc elle s’attendait à voir du sang. Vous savez, grandir à la campagne vous permettait de découvrir assez tôt certaines réalités un peu sanglantes. Non, ce que j’avais cru enfin comprendre avec certitude est tellement… Vous pourriez me trouver très facilement trois ou quatre arguments pour me dire à quelle point ma théorie est perchée, je les ai moi-même trouvés très facilement. Vous l’aurez voulu, je vous livre ma théorie : elle a été effrayée par son visage.
– Oui, mais qu’avait-il de particulier ?
– C’était le sien ! le sien, celui d’Emma, elle avait en face d’elle sa soeur jumelle.
– On l’aurait vu, ça se serait su, on ne peut pas duper l’état civil – encore moins la sage-femme.
Hippolyte se met à énumérer ces raisons – lui qui se targuait de trouver sa propre théorie absurde.
– Dissimuler une naissance n’est pas si dure que cela, il est des exemples pleins les états civils. Cela porte même un nom : les enfants trouvés, abandonnés, ou encore les enfants déclarés nés de parents non nommés, ou inconnus, variantes selon les époques. Il suffit de ne montrer qu’un bébé à la fois, et le tour est joué. Je connais même une jeune femme dont la naissance n’a pas été déclarée, car ses parents ont estimé qu’elle était trop faible pour vivre. Bilan : comme elle s’est accrochée à la vie, il a bien fallu la déclarer ! Aussi vit-elle avec un acte de naissance qui la présente comme trois mois plus jeune qu’elle ne l’est.
Emma nous a dit ne pas avoir de souvenir de son père. Les parents ont pu se séparer, et partir chacun avec une jumelle. Nous n’avons pas fait de gros efforts pour trouver l’acte de décès de son père.
– Et cette généalogiste que nous avons croisée ?
Il lui sembla sentir un léger souffle frais, comme si Hippolyte avait balayé ses paroles d’un geste.
– C’est Julita qui l’intéresse, cette Julita dont nous-même ne trouvons pas la trace. C’est fou comme les vivants, dans cette histoire, se sont évaporés plus vite que des fantômes.
Le grand écrivain toussota.
– Et cette jeune femme, morte dans la ferme de l’est.
Grand geste las d’Hippolyte.
– Une coïncidence parce qu’elle est morte vingt ans avant les faits qui nous occupent. Elle était venue se reposer, tenir compagnie à sa soeur qui y était cuisinière. Pas à demeure, non, ils avaient simplement engagé une remplaçante de confiance pendant l’absence de leur cuisinière titulaire. Reine était malade depuis quatre ans, elle est partie apaisée.
– Moi qui voulais écrire une histoire joyeuse….
– Une histoire joyeuse pendant la guerre, pleine d’armes, de sang, de bombardements, et j’en passe, cela fait de vous un incurable optimiste !

6 commentaires sur “Carnet du grand écrivain – 27

  • Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

    %d blogueurs aiment cette page :