Archives

Tous les articles pour la journée du 7 juillet 2018

Carnet du grand écrivain – 10

Publié 7 juillet 2018 par Sharon et Nunzi

V Hippolyte et Emma suivent la jeune femme jusqu’à l’intérieur d’une maison datant de 1879 (fastoche, la date est gravé sur la cheminée. Penser à graver l’année de construction de ma maison sur ma maison). La façade est à demi recouverte par le lierre. Au premier étage, dans un vaste bureau, la jeune femme ouvre la fenêtre, s’installe sur son rebord et passe un coup de téléphone. H&E écoutent la conversation.
– Oui. Tu ne devineras jamais. Non, nous le savions, j’y allais même pour cela. J’ai retrouvé la tombe de Julia. Oui, la grande-tante Julia. Celle qui est censée être partie vivre en Angleterre. Et bien elle est enterrée depuis 1944.
Emma voulait protester vigoureusement, Hippo la retient. « Elle ne vous entend pas ».
Au mur, un vaste arbre généalogique. Emma cherche, et trouve le nom de la fameuse Julia, qu’elle ne se souvient pas avoir connu.
« La mémoire vous revient.
Je me souviens de ma vie, c’est ma mort que j’ai oubliée ».

!!!! Si elle n’a pas bougé depuis mort du lieu où elle est morte, comment a-t-elle pu savoir où elle était enterrée. Certes, elle l’a « sentie », mais penser à bien éclaircir ce point.

Hippolyte examine à son tour l’arbre qui se déploie sur tout un mur. A lui non plus, les noms ne disent rien. La ville, par contre, il la connait. Il ne la hante pas pour rien  ! (J’ai failli mettre « pour faire du tourisme » -un peu fort) Il l’a traversé, enfant, avec sa mère et son jeune frère. Il y est retourné, fantôme, pour y aider un de ses petits-neveux.  Que revient-il faire là ?