Les bonnes histoires de tonton Guillaume Berthier

Publié 23 octobre 2017 par Sharon et Nunzi

Il était une fois un hamster qui se nommait Illustre – oui, comme l’écrivain qui squatte au Tas de Pierre. Illustre, il en avait plus qu’assez de vivre dans sa nouvelle cage dans laquelle il vivait depuis trois heures. Il a donc dévissé un barreau avec ses petites papattes. Si, c’est possible, j’en connais un qui l’a fait.

Il décida donc de découvrir le monde et se coinça derrière une armoire. Heureusement, grâce à l’aide de deux gentilles personnes, il fut décoincé et remis fissa dans sa cage, après que le barreau a été ressoudé – bien la moindre des choses, n’est-ce pas ?

Il ne renonça pourtant pas, et après avoir tourné, tourné, tourné dans sa roue pendant plusieurs heures, avoir mangé, dormi, et retourné dans sa roue, il réussit à se sauver.

Pas de bol : il était quinze heures. Pas de bol bis : les louveteaux garous étaient en cours. Oui, les louveteaux garous existent, demande à ton grand-père. Ils existent dans les livres, dans les livres, tout existe – même des monstres gentils. On voit que tu n’as pas connu l’île aux enfants. D’ailleurs, Juliette a bien dit que si elle avait un garçon, elle l’appellerait Casimir ou Hippolyte.

Revenons à notre hamster : il traversa donc en courant sur ses petites papattes la salle de classe et trente louveteaux se mirent à courir après lui.

Oui, il s’en est sorti en sortant de la salle. Il aurait rencontré une autre hamster mais ceci est une autre histoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :