Archives

Tous les articles du mois de août 2017

Percy – direction la France !

Publié 16 août 2017 par Sharon et Nunzi

Percy quitta le Tas de Pierre, Winston son bouledogue sous le bras, pour se rendre en France. Quelle nouvelle l’entraînait là bas ? Rendre visite à sa soeur qu’il n’avait pas vu depuis quinze jours ? Non ! Rendre visite à Aliénor Alice Ludmilla Berthier, deux mois, fille de Guillaume et Alice Berthier.
– Un bouledogue en peluche ? Merci beaucoup ! s’exclama Alice.
Oui, Percy avait tenu à attendre un peu avant de les visiter. Tout le monde avait dû se bousculer.
– Je confirme, dit Guillaume. Et tout le monde se bouscule toujours, je vous rassure. Aliénor a trois cousins du côté d’Alice, un quatrième naîtra dans six mois, elle aura beaucoup de camarades de jeu. Et si tout va bien, un petit frère ou une petite soeur dans moins de trois ans.
– Oui, précisa Alice, je voudrai que nos enfants n’aient pas d’écart d’âge trop important. Je m’entends tellement bien avec mes frères.
– Et Guillaume avec Juliette.
– Juliette avait trois ans quand elle a été adoptée et moi six. J’étais suffisamment grand pour dire que j’aurai préféré un chien plutôt qu’une soeur. J’en ai eu un, du coup.
Plus tard, alors qu’ils prenaient le thé… et bien au salon de thé de Juliette, après qu’elle a demandé et obtenu toutes les nouvelles de sa nièce, Percy demanda à Guillaume s’il ne regrettait pas son ancien métier.
– Pas du tout. Instructeur me convient parfaitement. Mais je ne suis que « détaché » pour l’instant. Et je sais que certaines fichues enquêtes piétinent toujours. Mon retour n’y changerait rien, elle piétinait déjà quand j’étais là.

Fait-il froid en Normandie ? L’enquête continue !

Publié 15 août 2017 par Sharon et Nunzi

Bonjour à tous !

J’ai décidé de poursuivre l’enquête sur la fraîcheur aoûtienne de notre belle région.

J’ai reçu l’aide de mon grand-père Roudoudou qui ne semble pas souffrir du froid (moi non plus d’ailleurs).

Nous sommes donc allés interroger Paprika, mon frère de lait et cousin. Il ressemble beaucoup à grand-père Roudoudou, et ils ont eu en commun une pelade inexpliquée à quelques années de distance (heureusement, tout a repoussé).

Constatant qu’il n’était pas disposé à nous répondre tout de suite, nous sommes revenus une heure plus tard.

Persévérants, nous avons attendu une heure supplémentaire et nous nous sommes introduits sous la couverture : 

Paprika nous a alors répondu qu’il n’avait pas froid du tout. Nous lui avons souhaité bonne sieste. La vérité est rétablie : il ne fait pas froid sous une couverture normande.

Fait-il froid en Normandie ? Poursuivons l’enquête !

Publié 14 août 2017 par Sharon et Nunzi

Chalut à tous !
J’ai poursuivi mon enquête au sujet de la froidure en Normandie. Après tout, je me suis dit que Vitamine n’était peut-être pas la bonne personne à interroger. Née dans un atelier de menuiserie, elle et ses chablettes sont passés leur première semaine sur du béton, et elle a vraiment mal vécu la route de 35 km entre l’atelier et la maison de la maman de Sharon – elle a donc gardé une volonté de se garder toujours au chaud.

Après ma sieste, je me suis donc tournée vers ma cousine Tamara, dont je vous laisse deviner la place sur la photo ci-dessous, sur laquelle nous sommes, ainsi que Salsa, Roudoudou, Charisma, Hastings et Framboise :

Vous avez deviné ? Bien ! L’interview peut donc commencer !

Alors, Tamara, fait-il froid en Normandie ?

Bonne journée à tous !

Pourquoi faire du sport quand on est un chat ?

Publié 13 août 2017 par Sharon et Nunzi

Vaste question.

Il est vrai que la plupart des chats font du sport naturellement. Tous les chats qui chassent, se promènent de longues heures n’ont pas vraiment besoin d’en faire plus.

Pour ma part, entre les longues siestes et les séances de mise en beauté, je ne peux pas dire que je m’active beaucoup, si bien que je ne parvenais pas à rentrer dans l’arbre à chats. Enfin… j’ai pu le faire, une fois, mais pour ressortir, ce fut très compliqué.

Par conséquent, sous la direction de Charisma, je me suis mise à pratiquer la barre à chats, une discipline dans laquelle Charisma excelle. Vous n’aurez pas de photo de mon entraînement, vous aurez des photos du résultat.

Bon dimanche à tous !

Fait-il froid en Normandie ?

Publié 12 août 2017 par Sharon et Nunzi

Chalut à tous.

La Normandie est une magnifique région, une destination de choix pour vos vacances. Je vous parlerai à peine des magnifiques plages, des stations balnéaires (Deauville, Trouville), ou de l’intérieur des terres, avec des villes comme Rouen, Caen et Giverny.

Cette introduction ne répond cependant pas à la question initiale. Pour y répondre, je m’adresserai à Vitamine.

Je crois que ce n’était pas tout à fait le moment pour lui parler du froid en Normandie. J’ai donc attendu la soirée, pour avoir une réponse plus fine à cette question.

Pour ma part, je crois que la réponse de Vitamine est sans appel. Moralité : si vous venez en Normandie, n’oubliez pas votre petite laine !

Journée mondiale du chat 2017

Publié 8 août 2017 par Sharon et Nunzi

Chalut à tous !

Aujourd’hui, comme tous les ans, c’est la journée internationale du chat, et aujourd’hui, comme tous les ans, je constate qu’il y a encore du progrès à faire ! Je ne parle pas ici, je parle autour de nous. Combien de chats abandonnés, délaissés, parce que trop vieux, trop malades, plus assez beaux, parce que leurs maîtres sont décédés et que personne n’a voulu les prendre, parce que leurs maîtres ont divorcé, qu’ils sont partis en vacances ou ont déménagés ? Comme tous les ans à cette période de l’année, les refuges sont débordées, les associations n’en peuvent plus, les bénévoles ne savent plus où donner de la tête.

Malgré mon handicap, je suis donc une privilégiée. Depuis l’année dernière, je mange une gamme de croquettes qui me convient bien, convient à mes colocs et se digèrent facilement. Depuis l’année dernière, il y a eu des départs dans la tribu – Paolo, Alias, Violette, Cerise, l’un des nôtres est en partance et devrait rejoindre Cerise bientôt – je parle bien sûr de Chablis.

D’autres luttent contre la maladie, quelle qu’elle soit, et c’est une lutte quotidienne.

Deux arrivées, mais ce n’était pas prévu l’année dernière.

Une petite photo pour terminer : au centre, moi, Vitamine et Salsa. Autour, dans le sens des aiguilles d’une montre, oncle Hastings, Charisma, Tamara ma cousine et Roudoudou mon grand-père. 

Bonne journée internationale du chat aux félins et à ceux qui les aiment.

Rentrée littéraire 2017 – lectures prévues par Sharon

Publié 7 août 2017 par Sharon et Nunzi

Chalut !

Hier, nous, enfin, Sharon et moi, écrivions entre deux siestes (les miennes) un article pour présenter les livres dont Sharon attendait la sortie, et dont on parlait finalement peu.

Aujourd’hui, je vous présente les livres que lira et chroniquera Sharon, si tout va bien. Sharon remercie les éditions Fayard et ses attachées de presse, Gallimard, Gallmeister et Léa, Les Escales, Albin Michel, Allary, Michel Lafon, Rageot,Calman-Lévy, Stock ainsi que les sites Netgalley et Babelio, sans oublier le comité de lecture jeunesse dont elle fait partie (spécial dédicace aux 3e D et à Frank Andriat).

Donc, voici les lectures prévues sur le blog de Sharon pour le challenge 1 % organisé par Hérisson, du blog délivrer des livres. 

Mato Grosso de Ian Manook (Albin Michel)
L’ascension du Mont-Blanc de Ludovic Escande (Allary)
Et soudain la liberté de Evelyne Pisier et Caroline Laurent (Les escales)
Une histoire trop française de Fabrice Pliskin
Je m’appelle Lucy Barton de Elizabeth Strout
Nitro Mountain de Lee Clay Johnson (Fayard)
L’art de perdre de Alice Zeniter (Flammarion)
Un astronaute en Bohème de Jaroslva Kalfar
Ils vont tuer Robert Kennedy de Marc Dugain (Gallimard)
Tout est brisé de William  Boyle (Gallmeister)
Motel lorraine de Brigitte Pilote (Michel Lafon)
Gabriële de Anne et Claire Berest (Stock)
Marche à l’étoile d’Hélène Montardre. (Rageot)
Dans la forêt de Hokkaido d’Eric Pessan (L’école des loisirs)

Quand je (Nunzi) pense que, tous les ans, Sharon se dit toujours que cette année, elle ne participera pas, ou peu….

 

Rentrée littéraire 2017 – les livres les plus attendus par Sharon

Publié 6 août 2017 par Sharon et Nunzi

Chalut à tous !
Comme tous les ans ou presque, Sharon (non, parce que franchement, ce sera sans moi cette année encore) participe au challenge 1 % rentrée littéraire organisé par Hérisson, du blog délivrer des livres. 

Le challenge est raccourci cette année, il durera jusqu’au 31 janvier 2018. 581 sont attendus cette année

Cet article pour vous présenter (non, parce que les photos de mon entraînement à la barre, vous ne les verrez pas !) les livres que Sharon attend le plus pour cette rentrée littéraire et qui ne sont sans doute pas ceux que vous pensez :

  • By the river of Babylone de Kei Miller

  • – Le grand livre de l’horreur, tome 3 : sur l’île de Jurassic Park de N.M. Zimmermann, parution le 4 octobre 2017.

– les travaux d’Appolon, tome 2 : la prophétie des ténèbres de Rick Riordan.

C’est une série à la fois drôle et émouvante, pourquoi se priver ?

– Le bonheur est une valise légère de Frank Andriat, à paraître le 23 août 2017.

Bonne lecture à tous !

D’Imogène à Perceval

Publié 4 août 2017 par Sharon et Nunzi

Coucou oncle Percy

Comment vas-tu ? Je suis contente de savoir que Réséda passe de bonnes vacances au Tas de pierre. Et proteste contre ceux qui disent qu’en Ecosse, nous avons toujours un temps pourri (et je reste polie,j’ai entendu pire aujourd’hui !).
Comme promis, je te raconte la « fête de divorce » organisée par notre notaire franco-irlando-allemand préféré.
Maître Owen n’a pas échangé un seul mot avec maître de Magny. Le buffet, j’en ai eu confirmation, a été préparé en catastrophe quelques minutes à peine avant l’heure prévue. L’expression « racler les fonds de tiroir » n’a jamais fait autant sens.
Quant à la musique… Allumer la radio, c’est é-co-no-mique.
Hectoria de Magny a démoli la porte en sortant. Du coup, elle est re-rentrée aussitôt, pour nous aider à réparer. Je savais que l’immeuble avait besoin de quelques rénovations, je ne pensais pas que c’était à ce point-là ! Heureusement, c’était la porte du bureau, et non la porte d’entrée, sinon, je crois maître Owen capable de nous demander d’assurer des tours de garde afin d’être sûr que personne ne vienne cambrioler nos dossiers.
J’oubliai : en fait, maître de Magny n’est pas encore divorcé, non, lui et Alicia n’ont même pas encore déposé une demande de divorce. Je vois encore moins de raison de se comporter comme il l’a fait. Je sais simplement qu’après l’épisode de la porte, il a eu une discussion corsée avec sa soeur. L’amour fraternel est parfois compliqué.
Je te souhaite une nuit plus reposante que la précédente !
Imogène.

Petite fête – Imogène, le retour

Publié 4 août 2017 par Sharon et Nunzi

Maître de Magny donne une petite fête pour son divorce : lui et Alicia étaient mariés depuis un an. Pour cette charmante festivité, Imogène et les clercs de l’étude sont bien présents, sans oublier Robert, ami d’Imogène depuis très longtemps.

– Il n’a fallu que cinq minutes pour que le buffet soit entièrement vidé. Soit les clercs de notaire sont sous nourris, soit le buffet était vraiment fruste. J’ai réussi à sauver une chouquette.
Robert la partagea avec Imogène.
– Et la musique est vraiment pourrie, précisa Nicolas (clerc de notaire).
– Qui est la charmante personne, là bas, qui n’a pas dit un mot, pas bu une goutte et rien mangé du tout ? demanda Robert.
– Hectoria, la soeur aînée d’Erik. Elle estime qu’il s’est fiancé avec Alicia pour l’ennuyer, qu’il l’a épousée pour l’enquiquiner, et qu’il est en train de divorcer pour lui pourrir la vie. Elle a entièrement raison, commenta Imogène.
– Il l’a fait aussi pour qu’elle cesse de le harceler pour qu’il se marie, ajouta Clive (notaire).
– Bizarre. Lélia (soeur de Robert, ndla) ne m’a jamais harcelé pour cette raison. Elle ne m’a jamais harcelé tout court. Et aujourd’hui, je suis marié et heureux.
– Votre femme n’est pas avec vous ? demanda Jérémie (autre clerc de notaire).
– Mon mari travaille ce soir, il est ingénieur du son.
– Moi ce qui m’embête, précisa Nicolas, pendant que Jérémie restait la bouche grande ouverte, c’est que j’avais parié sur un divorce, mais après la naissance d’un ou plusieurs enfants. Je me suis gouré.
– Tu n’es pas le seul ! s’exclama Imogène. Hectoria se retient tellement de dire ses quatre vérités à son frère que je crains le moment où elle donnera libre cours à ses capacités vocales hors normes.
Ce ne fut pas pour ce soir. En revanche, la porte de l’étude ne résista pas à sa sortie.