Archives

Tous les articles pour la journée du 2 août 2017

Insomnie au Tas de pierre

Publié 2 août 2017 par Sharon et Nunzi

Après cette discussion énergique avec l’illustre écrivain, actuellement en route vers la France, Percy avait passé la nuit à errer dans Kellen Castle. Ses petits enfants préféraient dormir dans la maison d’ami, mieux isolée, mieux chauffée. Percy errait à la recherche d’un souvenir qu’il ne parvenait pas à faire émerger. Le tout avait été déclenché par l’appel de son cher ex-gendre.

Au détour d’un couloir, il tomba sur Célia, camériste de la comtesse de Magny. Juste avant la révolution française. Elle était en colère.
– Contre moi ? murmura Perceval.
– Contre Erik de Magny, souffla la fantôme. Lui et Alicia divorcent.
Il grogna. Cette manie des mariages express ! Maître Erik de Magny ne s’était marié que depuis un an – en embêtant le plus possible sa commissaire divisionnaire de sœur aînée. Il se fendrait demain de deux appels, l’un à Imogène, l’autre à Guillaume, qui travaillait chacun avec l’un des membres de la fratie Magny. Ils ne devaient rigoler ni l’un, ni l’autre.
Tiens ! Notre fier highlander envoya un email à Philippe de Nanterry, même si l’informatique ne résolvait pas l’insomnie. Philippe non plus ne dormait pas, et lui aussi était invité au mariage de James. Tout le monde se défilait pour l’occasion. Même la famille de Camille, la fiancée, était peu enthousiaste. Si James n’avait pas manqué de courage, ils seraient mariés depuis longtemps !
– Pardonnez ma curiosité, dit Philippe. Votre grand-mère était cuisinière à Vaudreuilly, et votre grand-père?
– Il était conducteur de diligence. Il est mort quand ma mère avait cinq ans. C’est après que grand-mère a été embauchée à Vaudreuilly. Il s’appelait Charles Shelton – un nom pas facile à prononcer.

Publicités