Archives

Tous les articles pour la journée du 26 février 2017

Que faire un dimanche après-midi?

Publié 26 février 2017 par Sharon et Nunzi

Si, comme moi, vous avez eu une matinée trépidante à base de sieste, que pouvez-vous faire de votre après-midi ?
– Dormir. C’est la meilleure des solutions. J’ai du sommeil en retard. La cystite n’est pas si loin, et avec elle, on ne dort pas. Framboise, elle, a beaucoup couru ce matin,il est donc normal qu’elle se repose avec Vitamine et Charisma.
– Se faire belle. C’est ce que moi et Charisma avons fait.
– Faire beau les autres. C’est ce qu’Hastings, mon oncle, a fait : il a lavé Paprika (avec le cancer, c’est compliqué pour lui de le faire), Cerise et Givre. Il s’est aussi lavé lui-même.
– Trouver un sac de six kilos de croquettes pas beurk, l’éventrer et en manger beaucoup. Je félicite Galopin, Lisette et Mirabelle pour cet exploit. Deux jours de régime les attendent.
Bon dimanche à tous !

img_8787

Que se passe-t-il du côté du Tas de Pierre ?

Publié 26 février 2017 par Sharon et Nunzi

Et bien, c’est calme – ou presque.

Perceval teste de nouvelles recettes (écossaises, bien sûr) et surveille la parution du dernier numéro de Chasseurs de fantômes avec son ami Paul (Joseph étant comme toujours débordé par ses enfants)

Le grand écrivain… écrit. Mais, un matin, il eut la surprise de se retrouver face à un individu qu’il qualifia aussitôt d’huluberlu. Peu de cheveux que le crâne, le peu qu’il avait étaient tout debout sur la tête, des yeux effarés, un costume en tweed qui aurait bien eu besoin d’un coup de fer et des bottes de pluie aux pieds.

– Hippolyte, l’ex-mari de Lavinia, le père de Gentiane.
– J’ai eu un dégât des eaux chez moi, précisa-t-il un dégât électrique et un dégât de façade. Pour un peu, je dirai que le sort s’acharne sur moi. Perceval a accepté gentiment de m’héberger. J’ai fermé mon cabinet pour l’occasion : je suis notaire.

Ou dira plus tard Percy au grand écrivain, comment passer du flower power à l’ordre, la discipline et la rigueur. Même si son office était actuellement démolie et sous les eaux.

à Nina moutons pluvieux !