Retour de vacances pour Perceval – II

Publié 28 juin 2016 par Sharon et Nunzi

Perceval a eu droit à un accueil musclé de la part de James, son futur ex-gendre. Après l’avoir assommé et porté dans une chambre, Percy attend des explications.

James se réveillait doucement. Percy n’avait pourtant pas l’impression d’avoir frappé si fort.
– Maintenant, vous allez vous expliquer, et vite ! hurla Percy, sans ménagement pour les tympans de James, ni pour son propre mal de tête.
– Camille… c’est vous qui l’avez poignardé !
– Puisque je vous dis que je ne la connais pas ! Qui est-ce ?
Alors James déballa tout, son amour, impossible pour elle.
– Pourquoi, elle est mariée ?
– Non, mais mes parents n’auraient jamais accepté cette union. J’ai trop vu de quelles manières ils avaient rejeté ma soeur.
Percy garda pour lui les réflexions qui lui venaient à l’esprit. Comme ça, Elinor avait été une meilleure candidate au titre de belle-fille ? Comme ça, cette Camille avait accepté d’être la seconde ? Comme ça, cette Camille a été poignardé ?
– Et comment va-t-elle ? rugit Percy.
– Pas bien, dit James qui fondit en larmes. Elle est dans le comas, les médecins pensent qu’elle va s’en sortir mais…
– Mais arrêtez de jouer au con, et restez avec la personne que vous aimez, merde ! C’est arrivé quand ?
– Hier, souffla James, à seize heures.
– Et vous ne croyez pas que vous seriez mieux à son chevet qu’à me guetter, chez moi, pour m’assommer.
– Son frère… Il m’a viré.
Percy grommela qu’il avait eu parfaitement raison. Puis, il avait un alibi, pour la veille, seize heures. Un alibi dont il n’était pas très fier. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais il y a eu le brexit, et ça, pour l’écossais qu’est Percy, c’est un peu le commencement de la fin du monde, surtout après l’échec du référendum sur l’indépendance écossaise en 2014. Il s’était donc soigneusement suicidé le foie à grand coup de mousse au chocolat (400 grammes de chocolat et six oeufs), de flan au chocolat (en entier) quand était arrivé le match France/Irlande et là, Percy avait célébré la victoire de ses hôtes à grand coup de… et bien oui, de chocolat. Il avait passé une bonne partie de la nuit à s’en remettre, c’est pour cette raison qu’il était rentré si tard en Ecosse.
– James, je ne vous aime pas beaucoup, mais j’aime encore moins la violence. Nous allons trouver qui a fait ça à Camille.

Publicités

2 commentaires sur “Retour de vacances pour Perceval – II

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :