Archives

Tous les articles pour la journée du 23 avril 2016

Les Plumes d’Asphodèle – 23 avril 2016

Publié 23 avril 2016 par Sharon et Nunzi

Voici ma participation aux Plumes d’Asphodèle. Les mots à placer étaient : Abeille, arabesque, ambre, arpenter, automobile, abricot, actif, azimuté, s’agenouiller, anamorphose, aimer, accroche-coeur, ajouter, affirmativement, approximatif, alléchant, ambiance, ahuri, agir, abreuver.

Perceval était en vacances, oui, en vacances, chez sa soeur Piper, en Normandie, et avait laissé la clef du Tas de pierre à Elinor et James, pour que ces deux ahuris décident enfin de l’avenir de leur mariage, dans une ambiance sereine et écossaise. Perceval, lui, se reposait vraiment. Entre deux épisodes d’Arabesques, il aidait sa soeur qui confectionnait d’alléchantes confitures d’abricot couleur d’ambre, s’agenouillait pour conter des contes approximatifs à  Sophia, Charisma, et Sorenza, ses petites-nièces, quand il ne relisait pas le dernier article écrit par ce cher Paul, Anamorphose des vampires.  Pendant qu’Arthur, son très actif beau-frère, rénovait une toute nouvelle mais antique automobile et que Winston, fidèle bouledogue complètement azimuté, s’abreuvait dans la gamelle des Terre-Neuve (la soif ne le quittait plus, ce pauvre petit, à croire que la Normandie l’asséchait), Percy arpentait le vaste jardin attenant à la maison, suivait le vol des abeilles, se disait qu’il ajouterait bien un ou deux pruniers dans le verger, sachant qu’une magnifique lignée de poirier parcourait le terrain de part en part et….
– Excusez-moi ….
D’où provenait cette voix ? Cela n’allait tout de même pas recommencer !
– Je suis coincé dans le poirier !
– Je le vois bien, mais qu’est-ce que vous foutez là ? Vous voulez cambrioler la maison de ma soeur ?
Percy se doutait bien que ce frêle jeune homme, à qui il ne manquait plus que des accroche-coeurs trempés dans l’eau des fontaines pour ressembler à un jeune premier, n’allait pas lui répondre affirmativement. Quand bien même, Perceval agirait en conséquence !
– Et bien, je voulais gagner le balcon là-bas, dit-il en désignant… et bien oui, un des balcons de la vaste façade.
– Jeune homme, il s’agit de la chambre de Toby, 33ans, ingénieur de son état.
– Ben justement…. Nous faisons de l’escrime ensemble et….
– Je ne veux rien savoir de plus ! Je fais chercher une tronçonneuse et vous faire descendre de là !