Journal d’une louvetelle garou – octobre 2015 – III e partie

Publié 27 octobre 2015 par Sharon et Nunzi

Non, je ne m’ennuie pas parce que ce sont les vacances. Je m’ennuie parce qu’un camp de vacances a été ouvert au pensionnat et que mes parents n’ont pas jugé utile de nous y envoyer, moi et mes soeurs.
– Contrairement à certains parents, nous savons faire face aux débordements de nos rejetons.Et ne vous avisez pas de manger les rideaux ou de griffer le mur, nous saurions très bien que vous en faites exprès, avait dit maman.
Heureusement, je correspond avec mon amie Blanche-Fleur. Non, elle n’est pas au pensionnat, mais sa petite sœur y est et lui envoie très régulièrement des messages. Je sais ainsi qu’ils ont fait un concours de poésie, qu’ils ont visité le musée de l’histoire lupine, dédié à un certain Arsène, et aussi qu’ils ont dormi en forêt. Monsieur Catarel a hurlé, quand, au petit matin, il a constaté que des louveteaux étaient entrés dans leur tente et y avaient dormi, roulés en boule.

-N’exagérez pas, ils sont couchés à dix bons centimètres de nous. C’est juste l’esprit de meute. Je suis sûr que nos collègues sont dans le même cas.

Grâce à Iseult, je sais donc qu’une grande manifestation était organisée aujourd’hui, pour défendre l’image des louves dans les médias. Avec la bénédiction de nos parents, mes soeurs et nous nous y sommes rendues. Nous étions plus de vingt milles louves, sans compter les loupiotes* ! J’ai tout de suite identifié monsieur Catarel : il hurlait en gesticulant (ou gesticulait en hurlant, cela dépend du point de vue).
-Mais, mais…. ils manifestent !
– Elles manifestent, pour des revendications légitimes. Et ne vous plaigniez pas : elles pourraient manifester pour avoir des frites tous les jours à la cantine, ce serait bien pire, précisa Gaël de Nanterry en lui donnant une grande claque sur l’épaule.
Catarel a pâli. Je suis certaine qu’un jour, nous verrons notre principal révéler le loup garou qui est en lui. Il n’est pas le fils du premier lieutenant de notre alpha pour rien !
Nos revendications, les voici :
– ras-le-bol de voir des loups en peluche ! Interdisons cette atteinte à notre dignité. Stop aux produits dérivés !
– assez de crocolou et autres petits loups ! Quitte à raconter des histoires de loup, autant présenter aussi des louves, et jolies, merci !
– à bas les livres et les films qui montrent que les compagnes de loup garou sont uniquement soumises – voir transformées en chair à pâtée par leur cher et tendre loup loup. Montrons dans la littérature les louves telles qu’elles sont réellement. Il n’y a pas assez de Mercy Thompson – et encore, c’est une coyote.
Oui, notre manifestation pacifique a fait du bruit, et c’est tant mieux Nous sommes une génération qui ne veut plus vivre avec des stéréotypes !

Gentiane Du Coussinet Tordu et ses soeurs.

*loupiotes : louvetelle de moins de dix ans.

Publicités

4 commentaires sur “Journal d’une louvetelle garou – octobre 2015 – III e partie

  • Ha ha mais ils n’arrêtent pas, ils sont même pires en vacances dis donc ! Bon là je suis ABSOLUMENT d’accord avec ces revendications qui pourraient s’appliquer aux « humaines » !!! Je ris, je ris !!! Un musée d’histoire lupine dédié à un certain Arsène », il n’y a que toi pour nous faire des coups pareils !!! 😆 Bravo Nunzi pour cet épisode « indigné » et fort bien enlevé ! Gros câlins du soir ! 😉

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :