Toujours le pensionnat des louveteaux

Publié 17 septembre 2015 par Sharon et Nunzi

Tout va bien au pensionnat des louveteaux, tout va bien, tout va bien, se disait Alex, le CPE, en arpentant les couloirs. Tour va bien au pensionnat des louveteaux se répétait-il. Monsieur Tankadère, une fois arrivé au Japon, leur avait envoyé une jolie carte postale. Il enseignait dans un établissement normal, avec des collègues en chair et en os, ô joie !

– S’il n’y a que cela pour lui faire plaisir, avait dit madame Lecerf, je propose que l’on ressorte Samo !

Ancien collègue d’SVT, Samo avait demandé, après sa mort, à rester au collège en tant que squelette. Malheureusement, les élèves l’avaient « reconnu » à cause de ses doigts déformés si caractéristiques. Il avait donc fallu le ranger au placard – et personne ne devrait être dans un placard.

Tout va bien au pensionnat des louveteaux. D’ailleurs, Alex avait accueilli le nouveau collègue, Silas Chépukoi, à bras ouverts – avant de s’aviser qu’il était gay, et que même si Alex n’avait rien contre les gays, ce n’était pas une raison pour lui faire un gros câlins !!!!

Tout va bien au pensionnat des louveteaux. Tandis que Silas rangeait ses cours dans son cartable, une voix retentit :
– Dites-lui qu’on l’a remarqué distingué, dites-lui, qu’on le trouve aimaaaableuh….

Madame Jofrette, dans ses oeuvres vocales. Cela faisait… longtemps. Très longtemps. Depuis, en faite, que monsieur Georges, son mari, était parti faire le tour du monde. Il n’avait pas souhaité rempiler dans l’éducation nationale, comme il l’avait souligné, aucune loi ne forçait les fantômes à travailler, ce qui était encore heureux, il comptait donc profiter de sa mort : les voyages forment les fantômes et madame Jofrette n’était pas jalouse. Cependant, dès qu’il était de retour, c’est à dire très souvent (le tour du monde, oui, mais par étapes), madame Jofrette se transformait en diva excentrique, en Bianca Castafiore fantomatique et entonnait des airs d’autrefois.

Tout va bien au pensionnat des louveteaux….
– Anatole Sganou est à l’infirmerie !
Et bien en fait, non. Tout ne va pas bien au pensionnat des louveteaux.a Nina louve et ses 4 petits !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :