La rentrée au pensionnat des louveteaux – II

Publié 16 septembre 2015 par Sharon et Nunzi

Un nouveau professeur a disparu du pensionnat… A moins qu’il ne se soit enfui !

– Il ne faut pas exagérer ! s’exclama le CPE, on n’est pas si horrible que cela !
– Je confirme, dit Gaël de Nanterry, principal intérimaire qui pourrait bien être nommé à titre définitif (entre deux consultations en tant que vampirologue et lycanthropologue). Reste à savoir ce qui lui est arrivé.
– Trukenski est sur le coup (note : prof d’EPS très balaise).
– S’il a peur, je ne crois pas que cela le fasse revenir.

Le soir, il fallut bien reconnaître que de Martial Tankadère, il n’y avait pas de trace.

– Et vous êtes sûr qu’il était là ce matin ?
– Absolument certain ! La dernière fois que je l’ai vu, j’étais en grande conversation avec madame Joffrette.

Aïe. Madame Joffrette était sympathique, compétente, d’un sérieux à tout épreuve. Les élèves l’appréciaient beaucoup. Le seul et unique problème est qu’elle était, avec madame Alma, l’une des deux professeurs fantômes de l’établissement.

– Que voulait-elle ?
– Elle m’a demandé si elle pouvait laisser les fenêtres de son tombeau ouvertes en permanence, du moment que les volets étaient fermés. Elle m’a expliqué qu’elle a besoin d’air dans sa crypte.
– Vous voulez dire, sa salle de classe ?
– Exactement !

La salle de classe de madame Joffrette, qui devait son prénom au fait d’être née en 1916, était sise au second étage… juste à côté de la salle qui avait été attribuée à monsieur Tonkadère. Serait-ce le début de la solution ?

Et bien, oui : les louveteaux, c’était déjà moyen. Les fantômes, c’était trop. Le tout nouveau et frais collègue avait donc demandé à changer de poste « pour son bien-être et sa santé morale ». Qu’à cela ne tienne : on lui avait trouvé un remplaçant.

– Si c’est une blague, elle n’est pas drôle, commenta Gaël.
– Un trollogue (note : spécialiste des trolls) peut être un bon professeur.
– Vous avez la mémoire courte, mon cher – le ton monta insensiblement. Le CPE fouilla dans sa mémoire et…
– C’est lui qui a supervisé les travaux du collège.
– Oui.

Soudain, la lumière jaillit.
– C’est .. euh… votre ex.
– Oui. Je vous rassure. Contrairement à votre ex à vous, il ne me cassera pas une chaise sur le dos. Je ne me disputerai même pas aussi fort que la dernière fois. Après tout, je suis quasiment sur qu’il a un nouveau compagnon – lui.

IMG_4447

Publicités

2 commentaires sur “La rentrée au pensionnat des louveteaux – II

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :