Journal d’une louvetelle garou I

Publié 16 juin 2015 par Sharon et Nunzi

Mercred1 17 juin :

Non mais, je n’y crois pas : cet abruti d’Anatole Sganou tient un journal intime ! Lui !!! Savoir qu’il sait écrire est une immense surprise pour moi. Et je ne parle même pas de son petit frère, Valère : il n’est pas tout seul dans sa tête et je n’ai pas envie de connaître tous les habitants. Brrrrrrrrrrrr.

Grand-père a absolument voulu que nous retournions au pensionnat parce que le principal, celui qui était anti-loup garou a été assassiné, et que son remplaçant n’est autre que le fils de la patte droite de l’Alpha de la meute nord. Sincèrement, le jour où j’aurai des louveteaux, je ne les enverrai pas dans un endroit dont le principal a été retrouvé dans le coffre de sa voiture, au fond d’une mare. Certes, certes, le lieu, surtout depuis les récentes attaques, est devenu ultra-sécurisé. Certes, le tout nouveau principal pourra soigner nos coussinets tordus. Mais il y a un meurtrier en liberté et les frères Sganou !

A notre arrivée, Valère Sganou nous a offert des orties. Touchant. Nous pourrons ainsi nous préparer une infusion. Bon, Soliflore, qui lit trop de romans de sorcellerie, pense que Valère les a peut-être empoisonné. Soliflore a trop d’imagination. Comme Valère, finalement. Je les unirai volontiers, si ce n’est que je ne me sens pas l’âme d’une marieuse. Et les frères Sganou dans la famille, non merci !

Amusant de constater qu’Anatole se la joue « aîné ». Il peut difficilement le faire chez lui avec Luitpold et Jorisson, ses deux frères aînés. Luitpold est encore plus maladroit que Valère – et quand on est ingénieur spécialisation dans les nouveaux outils de propulsion, c’est rude ! Jorisson, lui, est actuellement en stage dans la meute du grand Nord – et bizarrement, il n’a pas envie de rentrer et de retrouver ses deux petits frères. Je serai néanmoins sympa, je ne révèlerai à aucun d’entre eux qu’un nouveau louveteau sera bientôt dans la famille: madame Sganou rêve d’une petite louve. Je la comprends parfaitement : moi et mes soeurs, nous sommes plus calmes que des louveteaux.

Bon, je cherche mes boules Quies : Valère me chante une sérénade.

Plus besoin de chercher : Soliflore lui a balancé un seau d’eau.

Gentiane Du Coussinet Tordu.

 

Publicités

8 commentaires sur “Journal d’une louvetelle garou I

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :