Les plumes 42 d’Ashodèle – 14 mars 2015

Publié 14 mars 2015 par Sharon et Nunzi

 

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintoclouds

Les mots à placer étaient : Douceur, printemps, déserter, sommeil, chaleur, renaissance, air, bernard-l’hermite, édredon, paresse, plume, aile, volupté, insouciance, liberté, vaporeux, virevolter, cigogne, nuisette, ubac, univers, urgence.

– Non, n’insistez pas, c’est inutile, je ne rangerai pas ! Oui, j’ai déchiré l’édredon, oui, il y a des plumes partout, et alors ? J’ai aussi renversé la bibliothèque, envoyé virevolter dans les airs le contenu de ma penderie, rendu leur liberté à l’impressionnante collection de timbres qui dormait dans les classeurs. Et alors ? C’est mon nettoyage de printemps à moi !
Ah, non, ne me parlez pas de ma sœur jumelle, de sa douceur, de sa gentillesse, de sa chaleur « humaine » et gna gna gni, et gna gna gna. Je voudrai bien connaître la cigogne qui nous a apportés tous les deux, je lui mettrai volontiers du plomb dans l’aile pour qu’elle ramène Caroline hors de mon univers. Mis à part se mettre du vernis à ongle en nuisette, battre des cils devant les garçons, manger avec volupté des glaces à la vanille et se promener avec insouciance dans les bois, elle ne sert à rien !
Fini d’être dans ma coquille, je ne suis pas un bernard-l’hermite. C’est l’heure de ma renaissance !
– Tais-toi !!!!!!!!!!! Ma sœur me jeta avec chaleur le dernier roman de Claire Ubac à la figure. Je ne réussis pas à esquiver et me retrouvai par terre, dans un nuage vaporeux d’où surgissaient des cloches de Pâques carillonnantes et des petits moutons bêlants. Nanie s’activa autour de moi, jusqu’à ce que je parvienne à me tenir debout
– Elle n’est plus en sommeil, ta crise d’adolescence ? Magnifique ! Par contre, ta paresse, elle n’a pas déserté ! reprit ma soeur. Tu vas me chercher en urgence de quoi nettoyer tout ça, je te rappelle que nous partageons cette chambre, parce que « il ne faut pas séparer des louveteaux garous » et que je ne veux pas dormir dans un taudis pareil !
Nanie partit téléphoner à nos parents pour leur dire que « ça y est, monsieur Eric est un vrai garou ! » – avoir l’ouïe fine, c’est pratique.
– Tu as été très convaincant, me souffla ma jumelle, je te félicite.
– Merci. Demain soir, on profite de l’euphorie généré par ma crise, et on leur annonce que je suis gay, et toi aussi.
– Cela fera causer dans les clairières !

a Nina moutons en rang !

Publicités

39 commentaires sur “Les plumes 42 d’Ashodèle – 14 mars 2015

  • Les cigognes sont décidément des têtes en l’air ! Non seulement elles amènent deux bébés dans le même sac, mais ce sont des louveteaux-garou gay qu’elles glissent dans les roses du jardin ! Je comprends la rébellion !
    Heu… ils en disent quoi, les parents ?

    • Aux dernières nouvelles, la maman aurait eu une parole des plus maladroite: « voilà ce qui arrive quand on fait appel à une louve-porteuse ». Elle s’est mordu la langue, mais trop tard. Depuis, les adolescents claquent ostensiblement la porte de leur chambre, et on demandé à partir en pension, toute négociation étant inenvisageable.
      Le recours à un thérapeute spécialisé dans les loups garous est envisagé.

  • J’avais presque oublié, tout ces moments de pure folie, avec mes soeurs, c’est vrai que parfois cela aurait pu friser la folie, ah ! le rangement de printemps, il me semble à bien y penser, que je rangeais un peu comme toi, tout fiche en l’air et le renouveau, tout remettre avec un certain ordre

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :