Les plumes d’Asphodèle – 28 février 2015

Publié 28 février 2015 par Sharon et Nunzi

c3a9critoire-vanishingintoclouds3

Les mots à placer étaient :Question, inattendu, merci, gâteau, méditer, souplesse, culot, surprise, hasard, décision, inspiration, trouver, hypocrite, goéland, bataille, réflexion, objectif, tourbillonner, turban, tison.

On raconte beaucoup de choses sur les loups-garous, et surtout beaucoup d’inexactitude. Voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez, et à celles que vous ne vous posez pas.

– La lycanthropie provient d’un gène. Pas de hasard, pas de mauvaise surprise : aucune morsure n’a jamais entraîné de modification génétique, ou alors, je ne suis pas au courant. Vous pouvez donc être mordu inopinément, vous serez blessé, vous souffrirez mais vous ne vous retrouverez pas en train d’hurler à la lune le mois suivant. A méditer.
– Oui, les garous sont sensibles à la lune, ils y trouvent une source d’inspiration. Mais… ils peuvent résister à son appel. Le loup-garou est un être libre, pas un hypocrite. La preuve ? Il peut se transformer quand il le veut, tout en souplesse, et ne s’en prive pas.
– Non, nous ne sommes pas pris d’une frénésie sexuelle irrésistible qui nous force à multiplier les partenaires à la pleine lune (encore elle !). Il n’y a pas plus fidèle qu’un loup qui a trouvé sa louve-sœur – ou son loup-frère si tel est son objectif amoureux. Certes, il se sera souvent roulé sur un tourbillon de feuilles mortes avant de rencontrer sa belle, mais les boites de nuit ou le bitume, très peu pour lui ! Il sait se comporter en homme du monde en société, il n’aura pas le culot de venir à une soirée mondaine vêtu d’une cravate et d’un turban.
– Les loups-garous tuent leur rival au cours d’une sanglante bataille et le dévorent pour prendre la tête d’une meute. Avez-vous déjà dirigé une meute ? Non ? C’est bien ce qui me semblait. Etre alpha, même si on en a les prédispositions, est une décision qui demande réflexion. Certains alphas jettent l’éponge au bout d’un an – parce qu’être alpha, ce n’est pas du gâteau, merci bien. Etre alpha signifie protéger son territoire, gérer les relations avec les autres meutes, gérer les relations avec les autres espèces surnaturelles, gérer les relations avec les humains, se tenir informé des mariages, des divorces, des naissances, des décès, suivre les dernières découvertes en matière d’aspirateur – si vous avez déjà reçu des garous de manière inattendue à dîner, vous comprenez de quoi je parle – choisir une patte droite qui tienne le choc (pas le genre à s’effrayer parce qu’une famille de goéland s’est invitée en plein banquet, pas le genre à ajouter des tisons à l’incendie déclenché par une autre meute) et gérer éventuellement vos problèmes de couples.
– Dans les romans, les louves alphas sont des garces qui veulent le pouvoir. Dans la vie, les louves écoutent, conseillent les pattes droites, les gardes du corps, les gonfanons (aspirants gardes du corps) et surtout, surtout, des compagnes de tous ses charmants poilus. Elles ne se vernissent pas les griffes à longueur de journée. Elles passent beaucoup de temps à visiter les louveteaux dans les pouponnières, et à veiller sur leur progéniture, sans oublier, bien sûr, le gros bébé alpha dont elles doivent prendre soin, c’est-à-dire, leur loup garou de mari. Le taux de divorce chez les alphas est impressionnant.
– On ne peut se métamorphoser qu’à l’adolescence. Pas du tout. Lisez à ce sujet le protectorat de l’ombrelle, la très bonne série Gail Carriger, qui sait ce qu’être un garou veut dire. Dès l’âge de deux ans, vous pouvez vous retrouver avec une gentille crèche, pleine de louveteaux qui mordillent (et pas qu’un peu) tout ce qui les entoure. Imaginez l’immense budget vêtement, à chaque fois que votre loulou aura déchiré ses vêtements, le nombre de fois où il aura déchiqueté un ballon de football – ou manger l’arbre de Noël. Vous comprenez mieux le développement d’école « pour louveteaux uniquement ».
En conclusions, la prochaine fois que vous lirez un livre mettant en scène des garous, pensez à la vraie vie d’une meute (in)discipliné !

Gaël de Nanterry Alpha-Nord, docteur ès lycanthropologie et directeur d’un pensionnat de louveteaux garous.

26 commentaires sur “Les plumes d’Asphodèle – 28 février 2015

  • Merci pour ces explications qui comblent la néophyte que je suis (quoique depuis que je te lis, je le sois moins) ! Mais dis donc, en lisant entre les lignes, un « Alpha » pourrait être un chef d’entreprise, un proviseur de lycée ou tout dirigeant ayant des « pouvoirs », des droits et des devoirs !!! Quand aux garous adolescents ou bébés ils ne sont pas loin sur un un plan comportemental de ce que l’on voit dans les crèches ou autres cours de récréation ! J’ai souri !!! Câlins Nunzi et bravo pour cette synthèse fort à propos, je souhaite un bon rétablissement à Rodéo au passage♥

  • J’ai lu Wolfen à la pré adolescence . A 46 ans j’ai toujours peur des loups garous, pourtant je sais qu’ils n’existent pas 😦 Sauf celui de Carlos que j’aimais bien…
    Toujours est-il que la lecture est intéressante (J’ai un copain qui s’appelle Alpha,vraiment :-o)
    Je n’ai pu m’empêcher de faire quelques comparatifs avec des gens croisés au hasard de ma vie lol…
    Merci pour ce reportage !!!

    • Pas tout à fait des animaux, non, seulement quand ils le veulent. Par exemple, quand madame veut ab-so-lu-ment une nouvelle paire de chaussures à talons, o que petit dernier a un bulletin scolaire désastreux. Une bonne course dans les bois, et c’est oublié.

  • Oh Seigneur ! Je viens de lire un texte qui parle de gargouilles, je lis le tien et je vois des loups-garous ! Je voulais aller me coucher et ne continuer la lecture que demain, je crois que je ne vais pas trouver le sommeil ! Vous faites exprès ou quoi ? 😀
    Non, je rigole, un de nos amis est musher, et il ne se lasse pas de nous raconter comment évolue sa meute (11 chiens), comment la hiérarchie doit être respectée et tellement d’autres choses. Il est en ce moment dans une station de ski pyrénéenne, avec les chiens et son traineau et un de ses petits-fils. Il est bénévole dans une association et fait faire des tours de traineaux aux enfants. Aux adultes aussi, il faut faire bouillir la marmite de l’association. Bravo pour toute la documentation plus haut. Bonne nuit

  • Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

    %d blogueurs aiment cette page :