Guillaume Berthier – le retour

Publié 28 octobre 2014 par Sharon et Nunzi

Guillaume Berthier, grâce aux plumes d’Asphodèle – complicité est de retour ! Ou plutôt, grâce à une sorcière prénommée Alicia de Smerniakoff. D’après elle, il ne prend pas bien les choses. Et lui, qu’en pense-t-il ?

– Guillaume, euh… monsieur le commandant ? Cela ne sert à rien de donner des coups de pieds à votre voiture, d’abord cela ne fera pas disparaître le cadavre, puis, à un moment, elle risque de moins bien rouler !
Le pire, c’est qu’il avait raison. Mais essayer de faire entendre raison à quelqu’un qui essaie juste de SE CALMER !
Vous vous demandez peut-être ce qu’un commandant de la crim’ fait sur une scène de crime, enfin « scène de crime »… Disons plutôt que quelqu’un a déterré un corps non identifié, et pour une raison de nous encore inconnue l’a laissé là pour identification ! D’après Hectoria de Magny, notre divisionnaire, se pourrait être Diane d’Asmodée, mystérieusement disparue huit ans plus tôt alors que son procès pour « tentative d’homicide avec circonstances aggravantes » était sur le point de s’ouvrir.
Oui, je sais, logiquement, une équipe constituée d’un capitaine et d’un lieutenant devrait se tenir à ma place. Pour le lieutenant, pas de problème : Nicolas est là. Pour le capitaine….
Hier, tout allait bien, mais alors vraiment bien, autant qu’une journée peut bien se passer quand on est policier. J’avais réussi à venir à bout de la paperasserie, tous les groupes avaient pu rentrer à une heure descente chez eux, je revois Nicolas (le capitaine) et Antoine (le lieutenant) me dire au revoir et me souhaiter une bonne soirée. Comme l’abruti consciencieux que je suis toujours, je voulus vraiment tout terminer – puis, Juliette ne rentrait de son service qu’à 22 heures, tant que j’étais là pour l’accueillir… Je n’allais tout de même pas la déranger au salon de thé où elle officiait. Café noir pour chocolat blanc, un joli nom, de bons gâteaux.
J’en étais là de mon rangement rêveur quand mon portable sonna. Antoine. Là, un auteur vous écrirait deux pages de réflexions philosophiques et d’interrogation sur le pourquoi du comment de cet appel, avant que son personnage ne décroche (c’est fou ce que certains parviennent à faire passer de réflexion en trois sonneries). Moi, je fronçai les sourcils, et décrochai.
– Chef, j’ai fait une bêtise….
Il m’expliqua que sa copine le trompait, et qu’il en avait eu la preuve « blanc sur drap à pois rouges ». Par une circonstance que l’enquête de police se devra d’éclaircir, il avait son arme de service de secours sur lui (je ne savais même pas que cela existait !), et avait tiré, sur sa copine et sur son amant. Heureusement, l’émotion… Ils n’avaient été blessés qu’au bras (pour elle) et à l’épaule (pour lui).
Il y a des jours où j’avais envie de changer de métier. Avocat, tiens, pour plaider la « folie passagère » pour Antoine. Ou pour expliquer que ce cadavre, là, s’était peut-être gentiment déterré tout seul, à la suite d’une secousse sismique. Et je n’avais aucune, mais alors là aucune envie de me replonger dans un dossier vieux de huit ans…

 

Publicités

3 commentaires sur “Guillaume Berthier – le retour

  • Pauvre Guillaume, un cold case, c’est bien de temps en temps !!! Il va trouver l’énergie j’en suis sûre ! tu as bien fait de ne pas attendre les Plumes, c’est le 3 novembre les prochaines ! Avec la poésie, je ne peux pas en faire toutes les semaines… 😦 et ça serait épuisant dans l’état actuel des choses ! Bravo Nunzi, tu as l’imagination au top en ce moment !!! ^^

    • Deux Cold case, puisqu’au final, Diane d’Asmodée n’a jamais été jugée – et les deux affaires n’ont peut-être aucun lien entre elles.
      Le 3 novembre, Sharon est en réunion parents-professeurs, elle ne pourra même pas déposer un mot !
      J’avoue que ce serait épuisant pour moi aussi. Je suis actuellement planqué sous une table de nuit, une troisième occupante vient de rejoindre ma chambre.

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :