Juste pour sourire – texte 3 des plumes

Publié 2 août 2014 par Sharon et Nunzi

J’avais bien dit : « jamais deux sans trois ».

2zxCQ-x18v-1

 

Vacances, scolastique, immortalité, seconde, mémoire, longueur, ange, douleur, oubli, repos, cercle, mémoire, passion, péché/chemin*, vampire, jour, cathédrale, lassitude, liane, lucarne.

Bonjour à tous ! Laissez-moi me présenter : Louis, ange gardien. Non, je ne suis pas en vacances, je fais une pause dans mes activités. Pas de repos pour les braves !

Je suis en colère – même si c’est un péché. Je ne vous parlerai pas de cette émission de télé-réalité stupides mettant en scène de soi-disant vedettes. Non, je vous parlerai d’un feuilleton, qui confond magie et protection et est régulièrement diffusé dans cette lucarne magique qui retient l’attention de tous dans les foyers.

Si mon travail pouvait être aussi facile ! N’avoir qu’une seule et unique personne à protéger à la fois ! Mais j’ai trois mille dossiers à gérer en même temps, que je classe en deux catégories : ceux que je dois sauver (chaque seconde compte dans ce cas) et ceux que je dois aiguiller, quel que soit la longueur du chemin à parcourir. Même si mon pourcentage de réussite est élevé, je porte en moi la douleur des sauvetages ratés. L’oubli m’est interdit : c’est à ce prix que la lassitude ne me terrassera jamais et que j’affinerai mes pratiques.  L’immortalité n’est pas un luxe, je côtoie trop de danger, et ma formation initiale date de la construction de la cathédrale de Rouen (1144), autant dire que les stages de remise à niveau sont fréquents.

Les mauvaises rencontres aussi. Un vampire téméraire a voulu me saigner, un jour que je m’étais matérialisé. Là aussi, les humains ont la mémoire courte, eux qui racontent dans les livres que ces gens-là sont « fréquentables », que l’on peut éprouver de la « passion » pour eux, et vice-versa.  Je préfère nettement les zombies et les goules, pour des raisons simples : ils n’existent pas.

Mon histoire avec ce vampire, comment elle s’est terminée ? Très simplement : je l’ai enfermé dans un cercle de gousses d’ail et j’ai poursuivi ma mission en cours. Cette méthode ne fonctionne qu’avec des jeunots, et je n’avais pas envie de voir son papa vampire rappliquer.

Je vous laisse sur ses mots : je dois guider un explorateur qui s’est emberlificoté dans des lianes.

c3a9critoire-vanishingintoclouds3

 

6 commentaires sur “Juste pour sourire – texte 3 des plumes

  • Hi hi ça me fait penser à mon ange gardien débordé par les adeptes du développement personnel, mais le tien est beaucoup plus drôle ! Nunzi ce thème était pour toi et je vois que tu as exploité le filon à donf (comme disent les djeuns) !!! Et j’en suis fort aise, je souris !!! « les remises à niveau » m’ont fait rire !!! Pauvres anges au bord du burn-out !!! 😆

  • Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

    %d blogueurs aiment cette page :