Préparatifs du mariage, tome 2

Publié 29 mars 2014 par Sharon et Nunzi

c3a9critoire-vanishingintoclouds3Les mots à placer sont Voiture, rue, immeuble, abeille, théâtre, anonymat, animation, pavé, visite, parc, asphalte ou bitume, (asphalte ayant été donné il y a 3 semaines), bus, fuite, flâner, embouteillages, urbain, gare, cohue, chuter, hôpital, constant ou constance.

Mon résumé : Perceval d’Arcy, 65 ans, fier highlander et Baruch de Vaudreuilly, 58 ans, fier normand, préparent le mariage de leurs rejetons respectifs sous les yeux attentifs d’Arthur d’Arcy et de Philippe de Nanterry, arbitres internationaux en disputes familiales. Il y a de l’animation, et ce n’est rien de le dire.

Le théâtre des hostilités s’était déplacé dans le parc. Motif : il était plus difficile de trouver des projectiles à se lancer à la figure entre les chênes centenaires que dans la magnifique bibliothèque du château. Arthur s’était remis stoïquement, après avoir reçu dans l’œil Los Angeles noir, magnifique recueil de nouvelles policières (publié aux éditions Asphaltes). Philippe, lui, s’était pris un coup de cornemuse sur le coin de la caboche. Il avait vécu pire.

Nos deux arbitres commençaient néanmoins à trouver le temps long. Voici un quart d’heure que les belligérants flânaient en s’ignorant superbement ! La visite promettait d’être longue. Enfin, Percy ouvrit la bouche :

– C’est calme, ici.
– Oui, et pourtant, nous ne sommes qu’à cinq minutes en voiture de la ville la plus proche. Et ce sera tellement plus pratique pour le mariage.
– Pardon ?

Et Baruch de se lancer dans des explications dignes d’un guide touristique. La charmante ville voisine, aux rues si bien entretenues, était desservie dix fois par jour par une gare sublime. Une ligne de bus passait non loin de Vaudreuilly ! Les avantages d’un milieu urbain, sans la cohue, sans les embouteillages. De plus, les hôtels foisonnaient et…

– Parce que vous comptez loger LES invités au mariage de MA fille dans un de ces hôtels qui a autant de charme qu’un immeuble abandonné, où l’anonymat se le dispute à l’uniformité ?
– Mon cher Perceval, répondit Baruch du ton avec lequel on s’adresse à un enfant déraisonnable, je ne vais quand même pas loger tout le monde ici ? Ce serait incompatible avec les charges liées aux préparatifs du mariage.
– Mon cher Baruch, répondit Perceval du ton avec lequel il parlait à ses pires ennemis avant de leur envoyer un tronc d’arbre sur la tête, mes trois filles aînées se sont mariées au Tas de Pierre, et nous n’avons pas chassé les invités loin du château.
– Mon cher Perceval, poursuivit Baruch d’un ton encore plus condescendant, c’est bien normal. Pour venir jusque chez vous, il n’est guère qu’une route aux pavés tellement disjoints qu’ils feraient choir tout voleur prenant la fuite de votre château. Cependant, je ne suis pas sûr que les invités qui ont surmonté pareille épreuve survécussent à une nuit passée dans votre demeure.
– C’est n’importe quoi ! s’exclama une voix hélas bien connue de Perceval et d’Arthur, une voix qu’ils n’avaient pas entendu depuis ce fameux réveillon raté du 31e décembre – à croire qu’IL venait avec constance leur pourrir la vie.
– D’un autre côté, reprit cette voix, je suis mort depuis deux cents ans, qu’est-ce qui peut m’arriver de pire ?
Devoir escorter vers l’hôpital le plus proche Baruch de Vaudreuilly, qui avait défailli ? Certes, on s’adresserait ainsi à vous, vous croiriez à une blague. Seulement… Levons l’anonymat de ce charmant vampire… Jonathan (oui, celui qui avait chuté dans une cuve de whisky le soir du réveillon) avait eu le bon goût de prononcer ces quelques mots en faisant la planche, à deux mètres du sol. Ce pauvre Baruch n’avait pas résisté.
Philippe, lui, restait stoïque, bien qu’incroyablement pâle. Perceval, pourtant habitué à des réactions étranges, lui demanda si cela allait.
– Presque aussi bien que le jour où j’ai dû héberger un loup-garou.
Vous ne serez pas étonnés d’apprendre que Perceval en resta sans voix.

16 commentaires sur “Préparatifs du mariage, tome 2

  • Je trouve que tes personnages ont de drôles de manières aujourd’hui : envoyer un tronc d’arbre sur la tête, envoyer dans l’œil d’Arthur un magnifique recueil de nouvelles policières… Je note au passage la judicieuse utilisation de « Asphalte » 🙂

  • Ha ha je défaille moi aussi !!! Ha non, que les fantômes s’invitent avant la noce, ça promet !!! Tu crois que de Vaudreuilly tiendra jusqu’au mariage ? Il lui faudra peut-être un pace-maker et une bouteille d’oxygène !!! Et un médecin au mariage, un !!! Hi, j’en ris encore ! Merci Nunzi !

    • Cela fait longtemps qu’ils n’en ont pas vu, il faut les comprendre !!
      Il tiendra, mais dans quel état, c’est à voir !
      En fait, la petite-fille de Philippe de Nanterry est médecin… légiste. Pas sûre que ce soit rassurant.
      J’en suis ravie.

  • Tu crois vraiment qu’il leur faut des chambres à tous ces fantômes ? 😆
    En voilà encore qui veulent faire tout comme les pauvres mortels d’humains 🙄
    Quelle ambiance, ça promet un beau mariage !
    Bisous-ronrons à tout l’monde chez vous

  • Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

    <span>%d</span> blogueurs aiment cette page :