Archives

Tous les articles pour la journée du 28 décembre 2013

Givenchy

Publié 28 décembre 2013 par Sharon et Nunzi

DSCN0704Comme moi, elle est prise en photo tout d’abord uniquement de dos.

Givenchy, c’est ma grande-tante, la soeur de ma grand-mère, d’une autre portée, petite soeur de Satin et de Silver-Luke.

Depuis un mois, elle subit les joyeux traitements que j’ai moi-même supporté quand j’étais chaton.

L’oeil gauche semble guéri, ce qui lui permet de se déplacer sans trop de catastrophe – sauf qu’elle n’a pas nécessairement le compas dans l’oeil, et qu’il lui arrive de se retrouver coincée dans des endroits improbables.

L’oeil droit subit un nouveau traitement depuis huit jours, et la partie droite du visage est dégonflée. L’oeil s’ouvre un peu et saigne moins.

Nunzi et Giv1J’ajoute qu’elle est très sage, ma tante, et que nous dormons parfois ensemble pendant que Ciboulette joue avec tout ce qui lui tombe sous la patte.

Nunzi et Giv2

Les plumes d’Asphodèle – du feu pour les fêtes.

Publié 28 décembre 2013 par Sharon et Nunzi

logo-plumes2-lylouanne-tumblr-comVoici ma participation pour les plumes d’Asphodèle, sur le thème du feu. Les mots à placer sont Chaleur, soleil, jeu, âtre, glace, bois, passion, fascinant, brûler, enfer, flammes, braises, purifier, intense, syncopé, secousse, sable.

Paul et Joseph, les amis de Perceval, membres du club des chasseurs de fantômes, prennent une tisane avec lui dans le séjour du Tas de Pierres, auprès de la cheminée. La conversation s’engage rapidement. Toutes les notes sont de ma secrétaire.

         Le réveillon au Tas de Pierre ? S’il s’est bien passé ? rugit Perceval.

Et ses amis du club des chasseurs de fantômes de se dire qu’ils auraient mieux fait de se taire.

         J’avais pourtant tout prévu, continua-t-il. J’avais relogé les vampires, préparé les chambres, toutes les chambres, même celles qui potentiellement resteraient inoccupées, sorti les décorations et le sapin du grenier. Tout était installé. J’avais même allumé le chauffage dans l’annexe, au cas où….

J’avais également eu des échanges intenses avec Piper (Note : sa petite sœur de 60 ans) au sujet de notre expérimentation culinaire. Impossible de servir deux années de suite notre variante végétarienne du haggis sous peine de voir le contenu des assiettes jeté dans l’âtre. Déjà que j’avais passé un temps fou à souffler sur les braises de manière syncopé pour que des flammes jaillissent, ce n’est pas pour qu’elles finissent étouffées sous du tofu.

 Bref, je raccrochais, lui souhaitais bon voyage et commençais à emballer les cadeaux quand j’eus soudain l’impression d’avoir oublié quelque chose. Mais quoi ?

         Le grand écrivain ! s’exclama Paul.

         Exact ! A force de ne plus le voir, car il reste terré dans sa chambre, je l’avais oublié. Il a surgi dans mon dos sans crier gare. Il m’a promis d’être le plus discret possible.  Je me préparais une tisane pour me remettre de tous ces préparatifs et je consultais mes e-mails. Passons sous silence le fait que Russel (Note : fils aîné de Piper, et neveu de Percy) me demande l’autorisation de venir avec Tom, son givré de meilleur ami – quinze ans qu’il vient, mais c’est gentil de demander à chaque fois. Passons le fait qu’Elinor se décommande AU DERNIER MOMENT car son fiancé souhaite passer Noël au soleil, sur une plage de sable fin. Celui-là, il saura très vite de quel bois je me chauffe ! Déjà qu’il a zappé Halloween car il avait besoin de purifier ses chakras, mais Noël, ça non, ce n’est pas du jeu.

         Tu veux un peu de tisane ? proposa Paul.

    Non, j’ai tellement bu de tisane que je ne supporte plus la tisane ! J’ai dû taper dans les provisions de Daisy (Note : seconde fille de Piper et par conséquent petite sœur d’Imogène) pour que vous en ayez aujourd’hui. Bref, Calpurnia est arrivée, Gladys est arrivée, Lavinia est arrivée (Note : les trois filles aînées de Perceval), Alexander, aussi. Pour m’annoncer que lui et sa femme ont décidé de divorcer. Boum, comme ça, le matin de Noël !

    Ils avaient l’air de bien s’entendre, constata Joseph.

    L’air seulement, précisa Percy. J’essayais d’écouter sans passion le récit de mon fils, qui n’était pas sans me rappeler les circonstances de mon propre divorce, quand une secousse nous a figés sur place. La chaudière avait décidé de nous abandonner. Comme il était hors de question que j’appelle le seul réparateur compétent que je connais, parce que c’est un vampire et que s’ils rappliquaient tous, après le mal que j’avais eu à les recaser ce serait l’enfer, nous dûmes réveillonner chez Pérégrine.

Un frémissement accueillit cette nouvelle. Pérégrine d’Arcy. Beau-frère de Piper, la sœur d’Alexander. Le château familial des d’Arcy ferait passer le Tas de pierres pour une modeste chaumière. Lui-même venait d’un autre temps – Percy, sans ironie aucune, lui avait suggéré de postuler comme conseiller technique sur la série Dowtown Abbey.

         Nous compatissons, dit Paul, et ses amis acquiescèrent.

         Vous pouvez. On remet ça le 31.

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH