L’envers du décor ou V comme vampire

Publié 24 août 2013 par Sharon et Nunzi

vampireComment s’est préparé la rencontre entre les élèves et les comédiens ? Pour le savoir, voici L’envers du décor, un épisode de V comme vampire (gentiment prêté par Sharon).

A la réouverture du pensionnat, madame Cobert vint me voir, pour valider un projet de sortie pédagogique.

         Je souhaite emmener les 5e Bleu à une répétition théâtrale.

         Merveilleux !

Et alors que je parlais budget, elle me répondit :

         Le théâtre est à un kilomètre du pensionnat, nous pouvons y aller à pied, il me faut juste deux accompagnateurs – et votre accord. Je prépare les autorisations de sortie des louveteaux.

         Comment avez-vous obtenu l’accord du metteur en scène ?

         Le metteur en scène est mon frère Antoine. Je ne lui ai pas demandé l’autorisation, c’est lui qui m’a suppliée de lui rendre ce service. Ma classe est tellement … énergique, qu’il espère des réactions corsées de leur part lors de l’échange après la répétition.

 

Je me proposais d’accompagner moi-même les élèves, monsieur Frédéric s’étant porté volontaire à son tour pour compléter le trio.

Avant le départ, madame Cobert « briffa » les élèves :

         D’après le metteur en scène, qui est aussi mon frère, les acteurs sont des êtres humains particulièrement sensibles. Vous aurez compris que ce ne sont pas des lycanthropes donc prudence.

         On pourra poser toutes les questions qu’on veut ?

         Oui, Louise, mais avec précautions. Et pas de questions sur leur vie privée, même si certains d’entre eux vous semblent excentriques.

 Le trajet se passa bien, l’installation aussi. Je fus ébahi en voyant le frère de madame Cobert, car la ressemblance était sidérante. Un peu plus, j’aurai cru qu’ils étaient jumeaux.

         Non, mais c’est tout comme, me dit-elle en sortant de la répétition.

Que dire ? Je suis vampirologue, pas spécialiste du théâtre. Mais….

         Ils ne savent même pas leur texte, me souffla Anatole à l’oreille.

         C’est bien ce que je craignais, lui répondis-je.

A la fin de l’acte I, les lumières s’allumèrent et les acteurs vinrent échanger. Je crois qu’ils auraient dû filer la pièce dans son intégralité. Les questions fusèrent de toute part, et ils ouvrirent des yeux ronds devant la précision de leur question. Jusqu’à ce que fuse, sur scène… une tomate. Puis, deux. Puis trois. En fait, c’est après coup que je compris qu’il s’agissait de tomates, parce que sur le moment, j’étais aussi étonné que le malheureux qui était visé, l’interprète du notaire (et de monsieur Diafoirus, et de monsieur Purgon, appris-je plus tard).

Madame Cobert avait déjà bondi, et arraché des mains d’une tornade chatain un sac qui, d’après elle, ne contenait que ses affaires de cour.

         C’est un massacre ! C’est un scandale ! Molière, s’il vous entend, il ne se retourne pas dans sa tombe, il fait de la voltige !

Je vis madame Cobert l’entraîner à l’écart, et je ne sais ce qu’elle lui dit. Ou plutôt si, mais c’est mon ouïe de lycanthrope qui me permit de l’entendre. Elle lui dit : « merci d’avoir dit tout haut ce que je pensais tout bas. Maintenant, laisse-moi faire. »

Et elle présenta ses excuses, en tant qu’organisatrice de cette rencontre, pour la conduite de son élève qui écrirait une lettre pour exprimer ses regrets (de l’avoir raté ?). Elle s’engageait même à venir à la première pour soutenir la troupe – et Molière.

         Non, je vous assure, ce n’est pas utile !

Difficile de dire qui s’était exprimé en premier, tant les acteurs avaient parlé en chœur.

Sur le chemin du retour, madame Cobert était sombre.

         Dites-moi la vérité, ils étaient vraiment très mauvais ?

         Oui.

         Merci pour votre franchise, monsieur le principal. Mon frère a été appelé en urgence pour tenter d’améliorer les choses, je crois qu’il n’est pas au bout de ses peines.

Publicités

2 commentaires sur “L’envers du décor ou V comme vampire

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :