Les plumes à thème n°8 by Asphodèle

Publié 13 juillet 2013 par Sharon et Nunzi

logo-plumes2-lylouanne-tumblr-comLes mots à placer sont aube, fontaine, débit, grand, fraîcheur, cascade, baignade, chute, flux, dérive, trésor, noyade, trouble, goutte et glisser, gorge, grain. Les réunions du club des chasseurs de fantômes, comportant quatre membres (Perceval, Arthur – absent excusé, Joseph et Paul) se poursuivent et ne se ressemblent pas.

Perceval McKellen ne demandait pas aujourd’hui qui avait eu cette idée brillante : il l’avait eu lui-même. Ses trois amis du club de chasseur de fantôme se tenaient coi, remuant avec douceur leur petite cuillère dans leur tasse de café (du vrai café dont Joseph avait moulu les grains lui-même) corsé au whisky comme il se doit.

Et avant que vous me demandiez quelle était cette idée géniale, je vous la donne en mille : proposer des chambres d’hôte au Tas de pierre, le château familial des McKellen.

         Comment Piper (sœur de Perceval et mère d’Imogène) a-t-elle pris la nouvelle ? croassa Paul. Il avait la voix légèrement enrouée. Il s’était mis au théâtre et souffrait depuis sa magnifique prestation des Fables de La Fontaine d’un mal de gorge récurrent.

         Très bien ! Elle a même proposé de venir le premier week-end pour m’aider. Nous avons rédigé un prospectus !

Il le tendit à Joseph, qui chaussa ses lunettes pour le lire. Il reconnut que Percy avait fait preuve de trésors d’ingéniosité pour recommander cette modeste demeure, au surnom si bien trouvé.

Le Tas de pierre. Laissez-moi vous le décrire hors de tout dépliant publicitaire. Il est bâti sur une île – la fraîcheur est garantie. Vous pourrez même faire une petite baignade dans l’eau trouble limpide qui l’entoure – surtout si un sinistre crétin a oublié de nouer la barque qui permet de relier le château à la terre ferme et que celle-ci est partie à la dérive. Faites attention néanmoins : il est hors de question que ce grand moment de bonheur ne tourne au cauchemar en se transformant en noyade ! Il y avait déjà eu un téméraire, qui avait tenté le 10 mètres nage libre dès l’aube, et sir Perceval avait modérément apprécié de pratiquer sur sa personne du bouche à bouche.

         Ce n’est pas comme si la barque, la barque de secours, et le canot pneumatique n’avaient été à leur place ! s’était vivement exclamé Percy. J’avais veillé au grain ! Non, monsieur a voulu faire du sport !

De vos fenêtres, vous aurez une vue superbe – s’il ne pleut pas. Dans ce cas, je vous conseille fortement de rester dans votre chambre et de lire un bon roman, comme Le flux et le reflux d’Agatha Christie ou Débit de paroles, le livre de souvenir de Darry Cowl. Non, parce que là… Vous entendrez, si vous êtes au premier, l’eau tomber goutte à goutte dans le grenier – et les hôtes de ces lieux se précipiter pour mettre des récipients sous les fuites, qu’il faudra bien songer à colmater un jour. Gare aux chutes ! Les sols sont glissants, même l’escalier devient impraticable. A moins de vouloir tester une nouvelle cascade, il vaut mieux rester dans sa chambre et attendre que cela passe, en grignotant les provisions aimablement laissées par vos hôtes dans l’armoire.

– Et… tu as eu beaucoup de réservation ? osa demander Joseph.

– Pour l’instant, aucune. Et je ne suis même pas étonné. Encore un peu de café ?

 

Publicités

19 commentaires sur “Les plumes à thème n°8 by Asphodèle

    • Je crois que le whisky est aussi là pour montrer à son beau-frère qu’il l’aime bien, malgré tout. Je me suis laissée dire que les fiançailles avaient causé quelques tentions.
      Merci Valentyne : une distance parfaite pour les grands sportifs.

  • Moi j’adore le 10m nage livre mais la rature de l’eau trouble et limpide…
    Je m’imagine au château de Fléchères, avant sa rénovation lorsque le film « le diable par la queue » avec Yves Montand, a été tourné. Je le connais bien car j’ai passé toutes mes vacances enfant dans le village tout à côté. Et j’ai eu quelques échos du tournage et des effets spéciaux.
    Cela dit ton texte est un délice… Perceval ? influencée par notre chère Agatha !
    avec le sourire

    • Bien… il fallait rétablir la vérité, même pour une brochure touristique !
      Je ne connais pas du tout le château de Fléchères. Le château Gaillard m’a toujours inquiété – à juste titre, quand on sait ce qui s’y est passé. Ma mère est née dans une maison au pied du château Gaillard.
      En fait, Perceval était le nom d’un de mes chats… et j’étais en pleine période « chevalier » – j’avais aussi Lancelot et Gauvain.

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :