Guillaume et Imogène, chapitre 23

Publié 8 mars 2013 par Sharon et Nunzi

DesMotsHistoire

Voici ma participation tardive au défi d’ Olivia. Dans les épisodes précédents, Imogène apprenait que le cousin de Guillaume Berthier, policier léthargique, venait d’être mis en garde à vue pour homicide volontaire. Entourée de Rufus, maître vampire, et de sa famille (oncle Perceval et cousin Alexander) Imogène se doit d’agir – et il ne s’agit pas de faire dans la dentelle.

–          Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Alexander avait de ces questions !

–          Il faut prendre son courage à deux mains et le réveiller.

–          Merci, je me doutais bien. Je me demandais seulement quelle méthode nous allions employer. Au fond, je le plains. Il a trouvé refuge dans le sommeil. Il s’imagine qu’il est dans un rêve et qu’en se réveillant, il ne se trouvera pas nez à nez avec des vampires et des fantômes. Dans ma moindre fiction, c’est LA solution de facilité, et il n’est pas besoin d’être un poète pour l’écrire.

–          Moi aussi, j’aime bien les séries télévisées. Et tu me donnes une idée, cousin.

Imogène recula de quelques pas et s’écria :

–          Commandant Guillaume Berthier ! Ce n’est pas une mince affaire que de vous faire sortir de votre léthargie dans laquelle vous vous complaisez ! Où est-il passé, le policier qui mettait hors d’état de nuire un tueur en série ? Qu’est-il devenu, le lieutenant qui se lançait à la poursuite d’un suspect et n’hésitait pas à sauter d’un pont pour le rattraper ? Et je ne vous parle même pas de l’aventurier qui se lance dans la résolution d’une énigme vieille de deux cents au château de Nanterry ? Est-il vraiment nécessaire que je lui rafraîchisse la mémoire ? Il est plus que temps de vous réveiller ! Debout, commandant !

–          Présent !

Et voilà le travail ! Alexander et Simon le vampire rouquin (mais on le croyait parti !) n’en croyaient pas leurs yeux. Guillaume s’était levé d’un bond et semblait prêt à combattre. Il rayonnait. L’avait-on changé ? Ou bien était-ce le vrai Guillaume ?

Un dernier au revoir – les voir quitter la villa était un événement et c’est sans déplaisir qu’Alexander et oncle Perceval virent Imogène et Guillaume prendre la route, en direction de la ville de V*** où Benjamin était actuellement en garde à vue. Sauf que….

– Vous n’avez quand même pas l’intention de rester là ?

– Si, pourquoi ? dit Simon, candide. C’est vachement bien, chez vous. Puis, maintenant que Rufus est parti dans les bagages d’Imogène….

– Arrêtez avec vos métaphores, grommela Perceval.

– D’abord, je ne sais pas trop ce que c’est, une métaphore, je ne suis pas un poète, j’étais cocher de mon vivant. Ensuite, Rufus est vraiment dans la valise d’Imogène. Transformé en un adorable chaton. Une des plus grandes qualités des métamorphoses, c’est la souplesse.

La bienséance nous interdit de retranscrire la bordée de juron poussées par Percy et Alex. Simon, lui, s’éclipsa discrètement et alla regarder avec son vampire métamorphe bien aimé un nouvel épisode de True Blood.

Publicités

9 commentaires sur “Guillaume et Imogène, chapitre 23

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :